Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Le Pentagone crée une unité d'étude des ovnis



Washington, Etats-Unis | AFP | samedi 15/08/2020 - Le Pentagone a annoncé vendredi la mise sur pied d'une unité officiellement chargée d'étudier les objets volants non identifiés (ovnis), qui a été confiée à l'US Navy.

Avec la création de la "cellule de travail sur les phénomènes aériens non identifiés", approuvée le 4 août, le ministère entend "mieux comprendre et mieux connaitre la nature et l'origine" de ces phénomènes, a précisé une porte-parole du ministère américain de la Défense, Susan Gough, dans un communiqué.

Pour les militaires américains, les "phénomènes aériens non identifiés" n'ont rien à voir avec de potentiels petits hommes verts, mais plutôt avec de très réels adversaires des Etats-Unis.

Washington s'inquiète notamment des capacités d'espionnage de la Chine, à l'aide de drones ou autres moyens aéroportés.

La nouvelle unité du Pentagone a pour mission de "détecter, analyser et cataloguer ces phénomènes aériens non identifiés qui pourraient représenter une menace pour la sécurité nationale des Etats-Unis", a précisé la porte-parole.

Le Pentagone "prend très au sérieux toute incursion d'aéronefs non autorisés sur nos centres d'entrainement ou dans notre espace aérien, et examine chaque rapport" à ce sujet, a-t-elle ajouté. 

Le Sénat américain s'était intéressé en juin aux activités du Pentagone dans ce domaine, confirmant ainsi officiellement l'existence d'un groupe de travail informel sur ce sujet, dévoilé en 2017 par le New York Times.

La nouvelle unité formalise les opérations de ces militaires et permettra au Congrès de suivre leurs activités de plus près.

Le Pentagone a diffusé fin avril trois vidéos prises par des pilotes de l'US Navy montrant des rencontres en vol avec ce qui semble être des ovnis. Une de ces vidéos -toutes en noir et blanc- date de novembre 2004 et les deux autres de janvier 2015.

Sur l'une, on peut voir un objet de forme oblongue se déplaçant rapidement qui, quelques secondes après avoir été repéré par un des capteurs à bord de l'appareil de l'US Navy, disparaît sur la gauche à la suite d'une soudaine accélération.

Dans une autre vidéo, on distingue un objet au-dessus des nuages, le pilote se demandant s'il s'agit d'un drone.

le Lundi 17 Août 2020 à 05:49 | Lu 566 fois





Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus