Tahiti Infos

Le Pen loin devant Macron aux Raromata’i


Tahiti, le 24 avril 2022 – Le vote Marine Le Pen arrive près de 10 points devant celui en faveur d’Emmanuel Macron sur l’ensemble du groupe des îles Sous-le-vent, avec plus d’un suffrage sur deux (54,9%) pour la candidate RN.
 
Si, au premier tour de scrutin, le vote Macron était arrivé en tête aux îles Sous-le-Vent avec un peu plus d’une voix sur trois (34,4%), contre un peu moins d’une sur cinq en faveur de la candidate Rassemblement National, les tendances se sont largement inversées pour le second tour. Samedi, le vote Marine Le Pen s’impose largement dans trois des sept communes des Raromata’i, à Maupiti (73,5%), à Taha’a (62,5%) et à Bora Bora (56,6%). Il arrive deux points devant à Huahine. Ce n’est que dans les trois communes de Raiatea, que le vote Macron tire péniblement son épingle du jeu : 52,1% à Tumara’a ; 50,6% à Uturoa ; 51,7% à Taputapuatea.
 
Taux de participation en hause
 
On observe un important regain du taux de participation sur l’ensemble du groupe d’îles. Entre les deux tours, ce dernier passe de 28,2% à 42,9%, notamment dans les trois communes de Raiatea où trois fois plus de citoyens ont voté à Uturoa et à Taputapuatea, tandis qu’ils étaient deux fois plus à Tumara’a. Cette mobilisation s’avère très favorable à la candidate Rassemblement National. En effet Marine Le Pen triple son score du premier tour à Tumara’a, Uturoa, Taputapuatea, trois communes dans lesquelles elle avait recueilli autour d’une voix sur cinq le 9 avril et où elle termine avec près d’une voix sur deux ce samedi. À Taha’a, deux fois plus d’électeurs votent en faveur d’Emmanuel Macron, tandis que le vote Marine Le Pen est multiplié par quatre environ. À Bora Bora, où la candidate RN avait recueilli 266 voix au premier tour, Marine Le Pen totalise 1 696 suffrages samedi, soit plus de 6 fois plus que le 9 avril, le vote Macron passe, lui, de 636 à 1 301 voix.
 
Le Pen capte le vote Zemmour et Pécresse
 
L’autre phénomène qui s’exprime clairement dans le groupe d’îles, est celui d’un report de votes très bien opéré dans l’entre-deux-tours en faveur de la candidate RN. Le vote Marine Le Pen draine en sa faveur les suffrages Pécresse et Zemmour du 9 avril. Les consignes de vote de Gaston Flosse et de Tauhiti Nena ont apparemment bien fonctionné dans les communes des Raromata’i. Un phénomène très clair sur l’île de Maupiti où la candidature Éric Zemmour avait été plébiscitée par 62,6% des suffrages au premier tour. Samedi, le vote Le Pen y arrive largement en tête avec 73,5% des votes. Il est intéressant de constater que dans cette commune, au premier tour 73,3% des électeurs avaient voté Zemmour, Le Pen ou Pécresse, dans un contexte où le taux de participation était sensiblement identique, avec 100 électeurs de plus samedi.
 
Le Tapura en difficulté aux législatives
 
Reste que ce résultat du second tour de la présidentielle ne présage rien de bon pour le parti de la majorité aux élections législatives de juin prochain, sur la troisième circonscription électorale (Punaauia, Faa’a, îles Sous-le-Vent). Mise en difficultés aux Raromata’i, la consigne de vote du parti rouge et blanc en faveur du président sortant domine d’une courte tête à Punaauia (53,7%) et finit à 48,1%, soit quatre points derrière le vote Le Pen à Faa’a, où le Tavini a appelé à l’abstention. A cinquante jours du premier tour des législatives, le 12 juin, les résultats de l’élection de samedi donnent la mesure du problème qui se pose au parti d’Édouard Fritch sur cette circonscription électorale.


Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Dimanche 24 Avril 2022 à 11:36 | Lu 590 fois