Tahiti Infos

Le Pays demande deux semaines aux armateurs


Tahiti, le 29 septembre 2022 – Deux jours après leur courrier commun au Pays pour tirer la sonnette d'alarme sur les difficultés du secteur, les armateurs ont rencontré le vice-président Jean-Christophe Bouissou, jeudi matin. Il s'est engagé sur une révision des tarifs du fret et/ou des prix du carburant d'ici deux semaines.
 
Mardi dernier, les armateurs avaient adressé un courrier commun au vice-président du Pays, Jean-Christophe Bouissou, pour l'alerter sur l'absence de décision du gouvernement depuis la réunion de la commission d'examen des tarifs maritimes interinsulaires. Le vice-président s'étant engagé sur une décision du conseil des ministres applicable au 1er octobre. Jeudi matin, les armateurs ont rencontré Jean-Christophe Bouissou qui leur a indiqué qu'ils obtiendraient bel et bien une réévaluation, soit des tarifs du fret maritime, soit du prix du carburant, mais pas avant deux semaines.
 
Visiblement assez peu satisfaits de cet échange, les armateurs ont indiqué qu'il leur serait impossible d'encaisser une trop faible baisse du carburant et que celle-ci devrait a minima représenter 15 à 20 Fcfp de moins que le tarif révisé au 1er juillet dernier… Le Pays entend également ajuster à la hausse les tarifs du fret maritime et ceux qu'ils prend en charge pour le fret détaxé de certains produits PPN et matériaux de construction.
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Jeudi 29 Septembre 2022 à 21:27 | Lu 1109 fois