Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Le Pays autorise la vente des graviers de Hao bloqués à Rikitea



PAPEETE, 16 novembre 2016 - Le gouvernement autorise la vente sur place des 122 mètres cubes de graviers de Hao retenus sur le quai de Rikitea, aux Gambier, depuis le 28 octobre dernier. L’antenne locale de l’association 193 est fermement opposée et annonce le renforcement de son blocage, mercredi matin.

"On l’a très mal pris", a déclaré mercredi matin Jerry Gooding, le président de la section des Gambier de l’association 193. Depuis le déchargement à Rikitea des 122 mètres cubes de graviers en provenance de Hao, 28 octobre dernier, l’association 193 s’oppose à l’utilisation de ces matériaux sur l’île des Gambier et demande son rapatriement à Hao. Depuis bientôt trois semaines, le chargement est maintenu bloqué à quai par plusieurs véhicules. Le barrage a été renforcé dans la matinée.

Car le gouvernement a pris mercredi dernier un arrêté autorisant la cession de ces agrégats à un entrepreneur local. La décision, prise lors du Conseil des ministres la semaine dernière, a été publiée dans le journal officiel du 15 novembre, comme l’ont constaté nos confrères de Radio 1 mardi : "Est autorisée la cession des agrégats acheminés par la direction de l'équipement de Hao à Rikitea et stockés sur le quai de Rikitea. Le prix de cette cession est fixé à 6 200 Fcfp le big bag de 1 mètre cube".

Ces matériaux prélevés sur l’atoll de Hao sont issus du concassage des gravats de démolition de l’ancienne base militaire de l’île, elle-même base arrière du Centre d'expérimentation du Pacifique (CEP) pendant 30 ans. L’association 193 y craint la présence probable de polluants d’origine industrielle en dépit des multiples démentis faits par le Pays.

Selon les informations recueillies sur place, cette vente d'agrégats pourrait se faire au bénéfice d’une entreprise perlicole de Mangareva qui envisage de les utiliser pour la fabrication de corps-morts.

Ces matériaux avaient été livrés sur place pour servir à la rénovation d’une portion d’un kilomètre de route, à 4 kilomètres du village principal de Rikitea, dans la baie de Gatavake à Mangareva. La voie est actuellement dans un état "calamiteux" selon le maire de l’archipel, avec "des trous partout". Pour l'instant ce chantier est compromis.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mercredi 16 Novembre 2016 à 07:47 | Lu 1841 fois






1.Posté par zozo le 16/11/2016 10:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour clore l'histoire le pays et l'etat doivent publier leurs expertises faite par les labos indépendants, et l'eglise catholique doit payer un huissier pour prélever des échantillons sur les gravats de rikitea et les faire analyser

plus ça traine plus le doute va s'installer ensuite l'eglise et le pays devront prendre les mesures qui s'imposeront comme envoyer les frere et père de l'association missionné en afrique si ils avaient tord ou demandé réparation à l'etat si il a menti

2.Posté par Mathius le 16/11/2016 10:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pourquoi le Pays ne dépose pas plainte ã l'encontre de l'association?
Soit les graviers sont propres alors il y a maveillaeillance injustifiable envers l'intérêt général de l'ile de la part de l'association et dans ce cas le Pays doit faire preuve d'autorité pour l'intérêt général des habitants de l'île, soit il y a un doute alors une expertise doit être effectuer pour mettre en évidence le danger des graviers.
Ou la troisièmement solution est de ne pas refaire la route et laisser les habitants de cette iles devant leurs responsabilités.qui demanderont au frere maxime de Boucher pieusement les trous de poules de la route .
😜😂😇

3.Posté par CITRUS le 16/11/2016 11:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

sage décision que voila, le peuple ,......moins noc
profitera pour avoir du gravier a moindre cout
Et 193 , l'aura dans le luc , et si il se mettent en travers
les acheteurs pourrons porter plaintes au prés de la gendarmerie
pour entrave a la libre circulation
Certes, il faut espérer que la gendarmerie ce jour la ....soit
ni en recup ,ni en repos , ni ni ni ......

4.Posté par REY Ethode le 16/11/2016 16:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce n'est pas un transfert de propriété
C'est un transfert de responsabilité
Receleur = Voleur
Attention au retour de baton !

5.Posté par CITRUS le 17/11/2016 06:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

a MATHIUS

pour faire simple l’État ne porte pas plainte ce sont des PLEUTRES voir des COUARDS
en France = période électoral ''on '' s'en fout de ce qui se passe en Polynésie
ICI
le curaillon ,a rallier a sa cause d'autre curés , et diacres , et le territoire n'oses pas
attaquer car ....c'est mal de s'attaquer a l’église quand bien même..... comme pour les pédophiles
cette dernière cache en son sein des MENTEURS et des MANIPULATEURS
l’église elle comme dab attend que ce bololo s’éteigne tous seul, car un groupuscule de nuisant s'est formé en son sein, comme pour le cancer(auguste ) des métastases( 193 et autres ) se sont mis en place ........
.OU ON ERRADIQUE OU ON EN MEURT

6.Posté par lebororo le 17/11/2016 14:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelle honte, les graviers ont été testé et le ridicule tue le futur sain des routes.

7.Posté par simone grand le 19/11/2016 10:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Là aussi, il faut toucher au portefeuille des nuisants. L'entrave à la libre circulation des personnes et des biens est un délit. Qu'ils casquent les agités.

8.Posté par CITRUS le 20/11/2016 07:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

a SIMONE

dans l'absolue tu a raison il faut que les nuisant payent
mais comme dab ...........le frics sera récupéré sous formes
de '''DONS''' forcés a la quête de la mess, a MANGAREVA ils en ont l'habitude
yaka regarder comment les bancs de l’église on étaient payé
ou le frics de l'assos '''sauvons le cathédral '''les 14 millions
d’ailleurs , il serais bon que la justice y mette son nez , a ce jour ou est le frics ???????
il faut que les nuisant soit nommé et payent personnellement

9.Posté par REY Ethode le 21/11/2016 08:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Simone
La circulation des personnes et des biens est LIBRE
CEPENDANT, elle doit se faire dans le RESPECT des dispositions réglementaires en la matière
Ces dispositions sont applicables à TOUS, y compris aux services du Pays ou de l'Etat
Autrement, quel intérêt à édicter des réglements et lois du Pays !!!

10.Posté par CITRUS le 21/11/2016 11:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

poste 9

okidoki avec ce que tu dit ........dont acte
le gravier est propre ,donc libre de circuler
d’ailleurs mon '''contact'''' a GAMBIER me dis
yapuka ,......... personne sur le quai, les sacs se sentent bien seul
les 193 aux abonnés absent ,....qu'elle déculottée, perte TOTAL de crédibilité
le vilain curaillon , serre les miches , avec le coup de 12
qu'il viens de se prendre, par le HAUSSER
mais bon ,.... 3 AVE et 5 PATER , et en on parle plus
on trouvera un autre terrain pour exprimer notre capacités de nuisance, et d'autre beni oui ouiii
pour nous suivre tel des moutons de Panurge

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués