Tahiti Infos

Le Maroa de passage à Huahine


Huahine, le 11 mars 2022 - En patrouille de surveillance maritime depuis plusieurs jours dans les îles Sous-le-Vent puis jusqu’aux Tuamotu, c'est à Huahine que Tahiti Infos a rencontré Charles Kerveno, le commandant du RPC Maroa (remorqueur portuaire côtier) qui rappelle les missions principales de ce navire de la marine nationale.
 
En déploiement plusieurs fois par an dans les îles Sous-le-Vent et aux Tuamotu, les deux remorqueurs portuaires côtiers (RPC) de Polynésie viennent en mission en moyenne tous les deux à trois mois avec d’autres bâtiments de la marine. Ces navires, dont le Maroa, ont été affectés à l'origine au Centre d'expérimentation du Pacifique il y a de cela 30 ans et ont été rapatriés par la suite à sa base de commandement basée à Tahiti.
 
Le Maroa (nom tahitien d’un poisson-chirurgien) compte un équipage de dix personnes. La principale mission du RPC est le remorquage et la manœuvre des citernes et de la grue (DRAVO), le concours aux accostages et appareillages des bâtiments militaires et le concours aux unités militaires en Polynésie française. Dans une moindre mesure il opère au profit du port autonome, et assure le soutien incendie, la lutte anti-pollution et diverses missions de service public, dont le ravitaillement interinsulaire. L'année dernière, le Maroa s’est distingué par des missions d’assistance et de sauvetage, notamment le 6 février 2021, en remorquant la goélette Marie Stella IV vers Papeete pendant plus de 60 heures.

Le commandant du RPC Maroa, Charles Kerveno, nous explique ses missions : “Nos missions consistent à faire de la surveillance au niveau de la pêche ainsi que de vérifier les dispositifs de concentration de poissons situés à proximité. Nous reportons tout ce qui concerne le trafic maritime des bateaux de plaisance aux bateaux commerciaux. Cela permet de faire un point de situation en permanence et de rappeler la présence des forces françaises dans la zone maritime.” Concernant Huahine, la patrouille a relocalisé tous les DCP et n’a pas relevé d’infraction particulière.


Rédigé par Flora Loge le Vendredi 11 Mars 2022 à 17:52 | Lu 1593 fois