Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Le Heiva Bloody : un succès



Bora Bora, le 4 août 2020 – Le groupe du district de Amanahune a remporté le mini Heiva organisé par le restaurant Bloody Mary’s du 29 juillet au 1er août dernier.

Des soirées délicieuses empreintes de l’atmosphère du Heiva ont permis à la population et aux touristes de croire, pendant trois soirs, que le Heiva avait bien existé en 2020. Une première dans ce restaurant puisque les autres années, le mini Heiva était organisé dans les hôtels.
Amanahune a séduit le jury et le public avec un thème qui a fait réfléchir : Est-ce que la passion peut être le remède miracle afin de réveiller l’ange qui se cache en chacun d’entre nous et peut être considérée comme un choix au bonheur ? Yass, une des chorégraphes, a été sensible à l’histoire : « C’est l’histoire de la chorégraphe, Keana Vahimarae, un efféminé qui raconte que sa passion a été son bouclier pour supporter moqueries, injures, amours platoniques et l’idéologie du bien et du mal des autres. Une passion secrète qui lui rappelle sa double vie, à une époque, qui a réussi à la sortir de cette obscurité et qui a fait d’elle ce qu’elle est aujourd’hui. La danse est un art qui permet de dégager une énergie d’un monde utopique et qui interpelle chaque regard. Elle danse afin de montrer que le bonheur est un choix et une réalité. » Le pā’ō’ā hivināu est dansé par Keana, l’efféminé qui n’a pas été accepté dans sa famille et a pu se débrouiller par lui-même.
La prestation a été dynamique. Le 'ōte'a se dansant au rythme des percussions des tō’ere, pahu et fa'atete, les musiciens et chanteurs ont assuré pour que la danse ne connaisse aucun temps mort, surtout entre les trois changements des costumes en fibre végétale, coiffe et colliers de fleurs, feuilles et pāreu. Malgré la petite scène, les danseurs ont rempli l’espace et parcouru la salle entre les tables pour être au plus près du public.
Anatole Teraaitepo, chef de goupe de Faanui, a composé des chants spécifiques pour cette soirée : « C’est une première. Je tiens à remercier le directeur grâce à qui on a pu participer à ce Heiva Bloody. Le Heiva nous manque beaucoup, à tous les membres des groupes. C’est un peu dommage que les autres n’aient pas participé. On s’est adapté au site. Nous n’avons pas fait de thème. On s’est basé sur le Bloody Mary’s, j’avais composé des chants ‘aparima qui collaient bien au site qui nous a invité. »
 
Classement
1/ Amanahune
2/ Nunue
3/ Faanui

Rédigé par Nata le Mardi 4 Août 2020 à 09:01 | Lu 1201 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus