Tahiti Infos

Le Fare Vahine se dévoile


Tahiti, le 26 novembre 2023 - Ce samedi, marquait l’inauguration du nouvel établissement, Te Fare Vahine à Pirae. Extension du centre d’hébergement pour femmes victimes de violence conjugale, Pu o te hau, la nouvelle structure aura pour objectif d’aider les victimes à se reconstruire via une démarche favorisant l’autonomie.

 

Ce samedi 25 novembre, journée internationale de la lutte contre les violences faites aux femmes, se dévoilait le nouveau centre d’accueil pour femmes : Te Fare Vahine. Construit pour recueillir  les femmes abîmées par la vie et ses aléas, la nouvelle structure propose entre 20 et 40 places, en complément du premier centre Pu o te hau dont la capacité d’accueil a hélas déjà atteint ses limites. En effet, les violences conjugales continuent de gangréner la société polynésienne : Aujourd’hui, une femme sur trois est victime de violences physiques ou sexuelles.

 

« C’est un véritable problème de société, qui prend sa source dans différents paramètres : l’alcool, la drogue, la jalousie etc. Ce genre d’acte constitue une agression à la dignité » rappelait Édouard Fritch, maire de Pirae, pour qui ce mal prend racine directement dans les foyers : « Ces personnes reproduisent malheureusement ce qu’elles ont vu et connu au sein de leur foyer. Du coup, ces personnes trouvent qu’il est normal d’utiliser la violence. C’est une catastrophe. » Un constat partagé unanimement par l’audience présente samedi.

 

Redonner de l’espoir

 

Si le contexte est alarmant, en revanche, les forces vives, bénévoles, ne manquent pas. « Nous avons réussi à fédérer, les présidents d’associations, la mairie de Pirae, le Pays, et même l’État. La fédération du conseil des femmes a réalisé un travail remarquable qu’il faut saluer. Certaines nous ont hélas quitté, mais nous pensons à toutes ces personnes qui se sont battues à nos côtés pour que ce genre de projet puisse sortir de terre » insistait Chantal Galenon, ministre des solidarités et du logement.

 

« Nous devrions être capables d’accueillir nos premières pensionnaires à partir de Janvier 2024. Ces personnes seront prises en charge par la Direction des solidarités, et de la famille et de l’égalité, ainsi que le ministère. Mais le Fare Vahine n’est qu’une extension du Pu o te hau, un nouveau bâtiment devrait également voir le jour prochainement, avec 10 appartements mis à la disposition des femmes seules, travailleuses ou retraitées. Nous souhaitons rajouter aussi un Fare pote’e destiné aux réunions diverses. Notre objectif est de créer un véritable Centre de la femme » confiait la ministre des solidarités à l’issue de la visite du Fare Vahine.

 

Des structures attendues par ces femmes, désireuses de vivre une vie descente : «  Nous voulons juste être en sécurité. Ne pas avoir peur de rentrer chez nous. Ne pas avoir peur pour nos enfants » réagissait avec émotion l’une des pensionnaires du centre d’accueil Pu o te hau.


Les chambres sont faites pour assurer confort et sécurité à ces femmes en reconstruction.
Les chambres sont faites pour assurer confort et sécurité à ces femmes en reconstruction.

Avec une capacité d'accueil de 20 à 40 personnes, le Fare Vahine attend avec impatience ses futures pensionnaires.
Avec une capacité d'accueil de 20 à 40 personnes, le Fare Vahine attend avec impatience ses futures pensionnaires.

Rédigé par Wendy Cowan le Dimanche 26 Novembre 2023 à 15:11 | Lu 1576 fois