Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Le Comité olympique océanien suspend le Comité olympique de Polynésie française



Le Comité olympique océanien suspend le Comité olympique de Polynésie française
PAPEETE, le 16 novembre 2017 - Les membres du Comité olympique océanien ont voté la semaine dernière la suspension du Comité olympique de Polynésie française, jusqu'à ce qu'un bureau indépendant et autonome soit élu.

Le 10 novembre dernier, Les Comités Olympiques Océaniens Membres du Conseil des Jeux ont voté l'exclusion du Comité Olympique de Polynésie Française (COPF) du comité olympique. Dans un courrier adressé au COPF et transmis à la rédaction de Tahiti Infos par Taputu Faana, un proche de Tauhiti Nena, Ricardo C. Blas, le secrétaire général du comité olympique océanien précise ce qui a motivé cette sanction : "J'ai été mis en copie de plusieurs courriers et lettres concernant le conflit de contrôle du COPF. C'est une situation regrettable, qui impacte de façon négative les athlètes de Tahiti. Les choix faits par votre conseil d'administration et votre gouvernement n'affectent que vos athlètes. Il est dommageable qu'un conflit entre dirigeants, qui refusent d'exercer une bonne gouvernance, affecte ceux qui leur font confiance pour protéger leurs intérêts." Dans ce communiqué où il annonce la décision d'exclure la Polynésie des comités olympiques océaniens, le le secrétaire général du comité océanien s'insurge : "le 26 octobre 2017, j'ai été mis en copie d'une lettre de la Présidence de la Polynésie française. La position et la menace de boycotter les Mini-Jeux du Pacifique, à Port Vila, Vanuatu, par votre pays membre sont inacceptables".

Selon lui, la plus grande menace pour le sport serait l'ingérence d'un gouvernement : "il est important que le sport reste autonome. Le gouvernement de votre pays devrait être un partenaire pour soutenir le développement du sport et du bien-être physique dans votre pays. Le gouvernement Polynésien devrait comprendre que le COPF, doit rester une entité indépendante avec un conseil élu par ses membres."

Dans cette lettre d'explication, le représentant des Comités Olympiques Océaniens Membres du Conseil des Jeux constate, "il est évident que vous croyez que votre gouvernement, vos tribunaux et les membres actuels qui représentent les douze membres des nouveaux sports à Tahiti ont tous raison."

Ainsi la décision est tombée, le 10 novembre dernier, "Jusqu'à ce que votre communauté sportive n'ait un bureau indépendant et librement élu par ses membres en conformité avec la gouvernance du sport, validée dans le cadre de l'IF / RF / NF, nous réétudierons votre candidature".

Ce sont des discordances profondes entre l’ancien président du comité olympique de Polynésie française, Tauhiti Nena, et les instances sportives du Pays qui ont mené à l'exclusion de la Polynésie française du comité olympique océanien.

En effet, tout commence après les derniers Jeux du Pacifique en 2015, Tauhiti Nena n'obtient pas le renouvellement de la délégation de service public pour sa fédération de boxe, contrairement à la fédération de boxe anglaise de Polynésie française.

Suite à une décision de justice, en août dernier, M. Tauhiti Nena, qui est par ailleurs le président d’un parti politique, perd son statut de président du comité olympique de Polynésie française, son élection ayant été considérée comme irrégulière par le tribunal. Cependant, si elle n'est plus reconnue par le Pays, sa fédération étant toujours reconnue par la fédération internationale. Il continue donc d'agir comme s’il était toujours légitime en Polynésie française. C'est ainsi qu'il décide de participer aux mini jeux. Les instances dirigeantes sportives de Polynésie française ont donc décidé de ne plus financer la participation de Tahiti à ces mini-Jeux du Pacifique.

Ce boycott de la Polynésie française va générer un manque à gagner important pour le pays organisateur, le Vanuatu, la délégation sportive locale étant l'une des plus importantes.
suspension_of_tahiti.pdf Suspension of Tahiti.pdf  (255.23 Ko)

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Jeudi 16 Novembre 2017 à 11:52 | Lu 3484 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Avril 2018 - 14:58 Le handicap sera à l'honneur mardi à Mahina

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués