Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Le CNRS invite sur ses sites de réhabilitation écologique de zones polluées



Le CNRS invite sur ses sites de réhabilitation écologique de zones polluées
PARIS, 25 mai 2012 (AFP) - Comment réduire écologiquement l'impact des déjections dans les porcheries en Bretagne ou comment capter par des plantes les composés polluants dans une mine en Languedoc-Roussillon: le CNRS invite à découvrir 13 de ses sites d'ingénierie écologiques les 2 et 3 juin.

Les chercheurs du CNRS et de l'IRSTEA (Institut de recherche pour l'ingénierie de l'agriculture et de l'environnement) expliqueront au public comment mettre l'écologie scientifique au service de la restauration de prairies, sols et eaux pollués par accident ou du fait d'une exploitation irraisonnée.

A Saint-Goazec dans le Finistère, une expérience est en cours pour "laver" plusieurs fois par jour les déjections des 30 truies gestantes de la porcherie locale avec un système de chasse d'eau. Les nutriments récupérés serviront dans des composts additionnés de vers de terre, l'eau est, elle, recyclée dans le système.

Sur le site minier des Avinières en Languedoc-Roussillion, le CNRS et l'IRSTEA, soutenus par des sociétés privées, procèdent à la revégétalisation de la zone fortement contaminée à l'aide de plantes hyperaccumulatrices de zinc notamment. Les végétaux et les déchets métalliques associés sont ensuite valorisés et transformés en catalyseurs verts.

Dans les Bouches-du-Rhône, des chercheurs expérimentent la réhabilitation de zones humides, pour faire revenir la faune et la flore locales sur d'anciennes parcelles de riziculture. Dans la Plaine de Crau, fourmis et moutons sont mis à contribution pour rétablir la dernière steppe d'Europe occidentale malmenée par une monoculture de pêchers et la fuite d'un oléoduc en 2009.

CNRS et IRSTEA se sont lancés depuis 2007 dans un vaste programme d'ingénierie écologique qui s'est traduit par 80 projets financés et menés en France et dans le monde.

La France s'est fixée comme objectif de restaurer 15% de ses écosystèmes naturels d'ici 2020 dans le cadre de la stratégie nationale pour la biodiversité.

gg/fa/all

Rédigé par AFP le Vendredi 25 Mai 2012 à 05:55 | Lu 568 fois






Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Décembre 2017 - 07:33 La mer vengeresse dévore l'Albanie

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies