Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Le CHPF sur le pied de guerre



Tahiti, le 20 avril 2020 - La directrice du Centre hospitalier de Polynésie française (CHPF), Claude Panero a expliqué l’organisation du CHPF durant l’épidémie de covid-19. Une organisation qui participerait à “la capacité de prise en charge de l’établissement” et à  “la protection des patients et des professionnels de santé”.

À l’occasion du point presse qui a eu lieu hier au Centre hospitalier de Polynésie française (CHPF), la directrice du CHPF, Claude Panero a présenté le plan de réponse du centre hospitalier face à l’épidémie de coronavirus. Un plan qui s’articule autour de la séparation des “secteurs covid” et les “secteurs non-covid” et de la mise à disposition des moyens nécessaires à l’accueil des malades.

Secteurs covid et non-covid

Le CHPF a mis en place une filière covid, séparée des autres services, qui se charge de l’accueil et de la prise en charge des personnes qui ont potentiellement contracté le coronavirus suite à un entretien de confidentialité. Un entretien mené par un infirmier et qui sert à orienter les personnes dans des secteurs covid ou non-covid. Une fois l’entretien passé, si le patient présente des symptômes sévères, il est hospitalisé. Dans le cas contraire, il est envoyé dans la maison 
médicale de garde qui effectuera les prélèvements.


Des moyens pour la prise en charge

Dans le secteur covid du CHPF, 95 lits d’hospitalisation sont actuellement disponibles pour les personnes présentant des symptômes modérés. Une disponibilité qui “peut être complétée”, assure la directrice de l’établissement. Dans le secteur de réanimation, la capacité initiale était de 18 postes de réanimation. Elle est passée à 60 postes depuis le déclenchement du plan blanc le 18 mars dernier. En tout, dans le secteur 
covid, ce sont donc 155 lits qui sont actuellement 
disponible “en cas de poussée épidémique”. Une 
organisation qui s’inscrit “à peu près” dans les dernières préconisations du comité scientifique qui conseillait de “renforcer dès à présent les hôpitaux en doublant leur capacité d’accueil en lits de réanimation pour les cas graves de Covid-19”.

Rédigé par Ariitaimai Amary le Lundi 20 Avril 2020 à 23:02 | Lu 2341 fois






Dans la même rubrique :
< >

Lundi 25 Mai 2020 - 21:53 Le thonier équatorien va quitter le fenua

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus