Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Le Bonheur National Brut calculé à Arue



PAPEETE, le 30 novembre 2017 - Initiative originale pour l’association Te’oa’oa’ ia hotu qui a choisi de mener une grande enquête afin de calculer l’indice de bonheur et de bien-être des habitants de la commune de Arue. Cet indice devrait permettre à l’association de développer et d’améliorer les activités pour le plus grand bonheur de la population.

« Il est où le bonheur, il est où ? ». Et si la réponse à cette question du chanteur Christophe Maé était à Arue ? C’est en tous les cas, la question que se pose les membres de l’associaition Te’oa’oa’ ia hotu en procédant à une enquête à travers toute la commune de Arue.
« Nous sommes allés dans les différents quartiers de la ville pour faire remplir les questionnaires. Nous en avons recueilli environ 250. L’objectif de cette enquête est de définir le niveau de bonheur et de bien-être des habitants de la ville afin de proposer davantage d’activités pour que les gens soient encore plus heureux », précise avec modestie le président de l’association Parii Aroita.

Ces questionnaires ont été élaborés, puis vont être analysés par Mark Anielski un économiste de renom canadien, spécialiste de ces indices, puisqu’il a contribué à l’élaboration de l’indice du Bien-être du Canda et à l’indice du Bonheur National Brut (BNB) au Bouthan.
Les questions portent sur des critères économiques, sociaux et environnementaux comme sur la qualité de vie, le bien-être spirituel, la santé, le bien-être mental, le bien-être émotionnel, mais également le niveau de niveau de vie avec le bien-être financier et matériel, le travail…
Ces différents indicateurs doivent permettent d’évaluer l’indice. Selon le professionnel, « Ces indices donnent un tout autre portrait de la richesse d’une commune ou d’une province. Les gouvernements et les entreprises devraient comptabiliser cinq types de capital : financier, social, naturel, bâti et humain et ne pas s’arrêter au Produit Intérieur Brut (PIB) ».

LE BIEN-ETRE SPIRITUEL SERAIT LE PREMIER DES BONHEURS

Pour l’instant, quelques tendances ressortent des 50 premiers questionnaires analysés. Il semblerait que 71% des habitants se sentent bien d’une façon générale dans la commune de Arue, le bien-être spirituel serait en tête avec 87% de personnes satisfaites, tandis que le bien-être au travail ne rassemble que 36% d’heureux, et le fait d’avoir un portefeuille bien rempli serait synonyme de bonheur pour moins – de 30% des personnes interrogées . Les habitants de la commune de Arue placeraient donc le bonheur de l’esprit avant le matériel ! Les résultats définitifs sont attendus d’ici quelques semaines.

Pour le représentant de l’Assemblée de Polynésie française Richard Tuheiava, qui était venu, en ami, soutenir l’initiative de cette association, « Les résultats cette première enquête réalisée dans le Pacifique seront révélateurs des tendances de la société, ils permettent d’avoir une vision différente de la richesse d’une commune. Cette enquête pourrait être étendue à tout le reste de Tahiti, une fondation du bien-être et du bonheur qui engloberait toute l’île serait pertinente. Par ailleurs, ce serait intéressant d’évaluer chaque ville tous les ans avec cet indice », conclut l’ancien sénateur de la Polynésie.
Alors, l’indice de Bonheur National Brut remplacera-t-il le bulletin de vote pour les prochaines territoriales…


Rédigé par Pauline Stasi le Jeudi 30 Novembre 2017 à 16:10 | Lu 1975 fois

Tags : Arue




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués