Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



"La vie de nos enfants " par Frédéric Précloux, Chiropracteur à Papeete



Photo d'illustration
Photo d'illustration
Frédéric PRÉCLOUX, D.C.(Doctor of Chiropractic) Chiropracteur diplômé de Los Angeles (1986).

Nos enfants représentent le fruit de l’amour qui nous a unis à cette autre personne. Ils sont à ce titre la représentation de notre capacité à créer la vie en ce monde. Ils sont la preuve de ce caractère divin qui existe au plus profond de nous. Nous allons passer le témoin à nos enfants, des quelques choses que nous avons apprises au cours de notre vie, et sommes prêt à faire le maximum pour faciliter la leur. La première des responsabilités qui nous incombe, est de leur offrir sur un plateau doré une santé resplendissante et exemplaire.

« La santé ne doit pas être considérée comme l’absence de maladie ou de douleur, mais bien comme un état de complet bien être physique, mental et social » : C’est la définition de l’Organisation Mondiale de la Santé, et elle nous convient.

En qualité de parent, il est un devoir de se demander si nous avons tout fait pour que notre enfant ait une santé optimale. Une alimentation équilibrée, un repos adéquat en fonction de ses journées et de son âge, une activité sportive appropriée à la morphologie et au goût de notre enfant, ainsi qu’un soutien mental, spirituel et bien sûr scolaire, sont des facteurs importants qui contribuent à la santé globale de notre enfant. Mais, il existe un autre facteur qui s’avère bien souvent occulté par ignorance, il s’agit de la communication entre son cerveau et son corps, la spécialité de la chiropratique, dont nous allons montrer l’importance.

Les bébés (0-2 ans) : Pourquoi devrait-on faire contrôler la colonne vertébrale de son nourrisson, puisque étant toute neuve, on la suppose en parfait état ?

La colonne vertébrale du nouveau-né a beau être toute neuve, elle peut avoir subi des traumatismes importants. Lors de l’accouchement, au moment du travail et durant l’étape de poussée, la colonne vertébrale peut être blessée par la compression du fœtus poussé le long du canal utéro-vaginal. Le passage de la tête de l’enfant par l’orifice vaginal, associé aux tractions et torsions exercées par l’accoucheur, (qui peut mettre jusqu’à 30 kg de pression lorsque les ventouses ou les forceps sont utilisés), peuvent créer des dommages. Il n’est pas étonnant que des « subluxations » apparaissent aux endroits où les points de stress auront été importants : Il s’agit bien souvent du crâne et des hautes cervicales, des lieux clés du système nerveux central, qui renferment tous les centres régulateurs de notre organisme.

La plupart du temps, les subluxations ne vont pas être détectées par les parents ni même par les médecins, et les conséquences apparaitront plus tard. Parmi celles-ci, on pourra noter les conditions suivantes : Tétées difficiles, sommeil irrégulier, bébé tournant la tête toujours du même côté, incapacité à se calmer, régurgitations, coliques, système immunitaire faible (rhumes fréquents, otites à répétition…)

Le raisonnement de la chiropratique va être de libérer le bébé de toutes les tensions qui l’empêchent simplement d’être lui même. Le chiropraticien va à l’aide de contacts doux et précis, normaliser la colonne vertébrale et le système nerveux du poupon. Toutes les zones clés de son petit corps vont être passées en revue, et si nécessaire, corrigées avec douceur et maîtrise. Cela permettra à votre bébé de commencer sa vie, libre de toute fixation. Il se sentira dès lors apaisé, et retrouvera toute sa joie de vivre. Le nouveau-né qui vient d’être libéré du ventre de sa maman, puis libéré de toute interférence nerveuse, est prêt à rentrer dans le monde de l’enfance, avec tous les atouts en main.

A l’avenir, un suivi chiropratique sera important aux étapes clés du développement de votre enfant : On a l’habitude de faire contrôler régulièrement ses dents, ses yeux ; alors pourquoi pas dorénavant, un contrôle régulier de son organisme dans son ensemble, par le biais de sa colonne vertébrale et de son système nerveux ?

Les enfants (3-12 ans)

Les petits enfants sont sujets aux chutes plusieurs fois par jour. C’est la raison pour laquelle, les enfants ont besoin des soins chiropratiques, plus que quiconque. Une étude des plus intéressantes, basée sur l’évaluation et l’ajustement de plus de 1000 jeunes enfants, fut menée par Dr. GUTMANN, un médecin allemand. Il conclut que l’influx nerveux bloqué au niveau de la première vertèbre cervicale, pouvait causer une diminution de la résistance aux infections, particulièrement des oreilles, des sinus et de la gorge. La recherche du Dr. GUTMANN montra que les enfants qui avaient été suivis par les soins chiropratiques, avaient presque tous sans exception, recouvré d’une variété de désordres, suite à une série d’ajustements chiropratiques de l’Atlas, la première vertèbre cervicale.

Voici les symptômes où la réponse fut favorable :
Torticolis congénital Douleur de croissance
Scoliose infantile Bronchite, amygdalite
Trouble du sommeil Défaut de motricité causant des chutes à répétition
Trouble de développement Douleur au dos et au bassin
Gastro-entérite Infections des sinus et des oreilles
Epilepsie Conjonctivite

Un des exemples publiés dans l’étude, décrivait un jeune garçon souffrant d’une amygdalite, de fréquentes gastro-entérites, une conjonctivite aux 2 yeux traités plusieurs fois sans succès par maints antibiotiques, des rhumes fréquents, des douleurs aux oreilles et des troubles du sommeil croissants. Après le premier ajustement chiropratique, l’enfant fut mis au lit, et il dormit jusqu’au matin. La conjonctivite se résorba totalement, et il retrouva l’appétit. Atteindre de tels résultats naturellement, sans médicament, sans piqûre et sans chirurgie, n’est-ce pas là une superbe récompense pour des parents, ayant investi pour la santé de leur enfant.

« Si les indications sont correctement observées », note le Dr. GUTMANN, « les soins chiropratiques peuvent amener avec succès des résultats impressionnants, puisqu’ils ciblent la cause originelle. Dans bon nombre de cas, l’articulation atlanto-axiale (C1-C2) devrait être évaluée, et corrigée manuellement par un professionnel qualifié ». Entendre un médecin plaider la cause des chiropraticiens de telle manière, résonne comme une douce musique à mes oreilles.

Un fort pourcentage d’enfants d’âge scolaire, n’a jamais subi l’examen permettant d’évaluer leur état de santé vertébral. La raison principale est que les accidents qui arrivent à nos enfants nous semblent sans conséquence, du fait qu’ils récupèrent rapidement. Cependant, on estime qu’entre l’âge de 6 et 16 ans, 7 enfants sur 10 présentent des déformations du système colonne-bassin. Jusqu’à récemment, on considérait que ces déformations étaient jugées « normales », et qu’elles étaient la conséquence unique de l’hérédité. Si celle-ci s’avère en effet responsable, de certains cas de malformations squelette-bassin, elle n’en représente qu’un faible pourcentage. La plupart de ces déformations, sont dues à de mauvaises habitudes de maintien du corps, ou des accidents mineurs (chutes de vélo, d’une balançoire…), survenus durant l’enfance.

Les scolioses, lorsqu’elles ont été diagnostiquées suffisamment tôt, peuvent être prises en charge par la chiropratique. Celle-ci est une solution naturelle très efficace, pour redresser une courbe latérale naissante. Elle permettra surtout d’éviter au futur ado, une intervention chirurgicale lourde, douloureuse, et ayant peu de garantie.

Mais l’intervention chiropratique ne se limite pas seulement à traiter des problèmes articulaires, ayant une influence sur le développement du squelette. Le chiropraticien, en effet, soigne également de nombreuses affections, résultant du mauvais fonctionnement du système nerveux. L’expérience clinique permet de citer de nombreux exemples de désordres fonctionnels, traités avec succès par la chiropratique. Nous pouvons mentionner à ce titre : L’asthme bronchitique nerveux simple, la constipation, différents types d’énurésie (pipi au lit), des troubles nerveux épileptoïdes, et des vertiges d’origine statique.

L’hyperactivité est une condition « à la mode », elle est caractérisée par un trouble du comportement, qui se traduit par une agitation excessive de l’enfant qui enchaine les bêtises, et qui a souvent des difficultés de concentration. On a découvert depuis quelques années, un médicament nommé Ritaline qui transforme ces enfants « difficiles » en véritable agneaux. Aux USA dans certaines classes, on peut trouver jusqu’à 20% des enfants scolarisés, dont 80% de garçons, qui sont sous Ritaline. Evidemment, cette « drogue » change la vie des parents et des enseignants. Mais en qualité de parents responsables, ne peut-on pas envisager d’aider son enfant autrement, qu’en le « droguant » matin et soir, pour qu’il devienne fidèle à ce qu’on attend de lui.

En Avril 1998, une étude de 12 mois sur l’hyperactivité, reportée par « l’International Chiropractic Pediatric Association », concernant 22 enfants âgés de 6 à 16 ans, a prouvée des améliorations dans le comportement, la discipline et les notes à l’école, après une série de soins chiropratiques.

Les adolescents (13-19 ans) :

Les ados traversent une période de transition entre l’enfance et l’âge adulte, et la subite production d’hormones inhabituelles par leur organisme, a souvent des répercussions violentes sur leur caractère, souvent incompris des parents ; c’est ce qu’on appelle l’âge difficile. Cette production d’hormones entraîne également la puberté, une croissance osseuse rapide, et un changement important au niveau de l’esthétique corporelle. Soudain, l’ado ne sait plus comment gérer ce corps, qui a trop vite poussé. « Tiens toi droit ! ». N’ont de cesse de répéter les parents. Mais rien n’y fait, l’ado semble figé dans une posture simiesque, mêlant dos voûté, bras ballants et une tête placée 10 cm en avant de l’axe de ses épaules. « Tiens ta tête sur tes épaules ! » Si l’ado arrive à se redresser, cela n’est que de courte durée, et le pli initial reprend vite le dessus. C’est dans ce type de situations, que la chiropratique offre ses effets les plus spectaculaires. Des ajustements précis et répétés, associés à des exercices ciblés, vont en quelques semaines redresser physiquement, épanouir psychiquement, bref transformer notre ado nouvellement ravi et radieux.

En conclusion, vous pouvez avoir confiance quant à la sécurité de l’approche chiropratique. On pourrait comparer l’ajustement chiropratique à une pression légère tout en précision, et bien souvent, l’enfant ne se rend même pas compte qu’il se fait ajuster ; il croit qu’on le chatouille !

La chiropratique est pleine de bon sens, basée à la fois sur la science et l’écoute du corps. Rendez la première visite de votre enfant chez le chiropraticien, aussi importante que sa première visite chez le dentiste. N’attendez pas un accident ou une catastrophe ! La chiropratique n’est pas qu’un traitement, c’est un moyen exceptionnel pour permettre au corps de retrouver un fonctionnement optimal. La chiropratique se concentre sur l’obtention de la santé, grâce au puissant pouvoir de guérison de notre organisme. Grâce à la chiropratique, vous pouvez offrir à vos enfants les cadeaux que sont : La prévention, la santé, et le bien être pour la vie.

Aider nos enfants à se transformer en des adultes droits et responsables, solides et flexibles à la fois, respirant la santé et inspirant les autres, peut sembler une tâche ingrate pour beaucoup. Pour ma part, il y a une question qui me hante tous les jours et qui, pour autant, m’inspire toujours, c’est : « Ai-je fait tout ce qu’il faut pour être un bon papa, aujourd’hui ? ».

Cette question peut aussi vous aider à réorienter la façon d’éduquer votre enfant. Sans aucun doute, vous donneriez votre vie pour votre enfant, si les circonstances le demandaient. Êtes-vous prêt à lui offrir la chiropratique, aujourd’hui ?

P.S. : Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le transmettre à vos amis, votre famille ou vos collègues, susceptibles également d’apprécier les informations qu’il contient.
Tel : 40 42 23 30 – Website : chiropratiquedoucetahiti.pf

Rédigé par Frédéric Précloux le Lundi 29 Février 2016 à 10:40 | Lu 1297 fois





Dans la même rubrique :
< >

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies