Tahiti Infos

La vallée de Vairaraha va être désenclavée


Tahiti le 03 septembre 2022 – La tension est redescendue jeudi dernier dans la vallée de Vairaraha à Mataiea. Lors d’une réunion organisée par le leader indépendantiste Oscar Temaru, venu calmer les esprits des propriétaires, le tāvana de Teva i Uta Tearii Alpha a annoncé qu’il enverrait les engins pour “tracer la route“ et désenclaver la vallée.
 
Les esprits se sont calmés dans la vallée de Vairaraha à Mataiea après la réunion organisée jeudi soir par le président du Tavini et tāvana de Faa’a Oscar Temaru, en présence du ministre en charge du Foncier et maire de Teva i Uta, Tearii Alpha, et de l’ancienne maire de Mataiea et élue à l’assemblée Tina Cross. Nos confères de Polynésie la 1ère avaient relaté mercredi le “conflit” et les “souffrances” des familles de cette vallée, après le blocage de la famille Teaha à l'encontre de tous les autres propriétaires se trouvant en amont de leur terrain… Lors de la réunion de jeudi, les prises de paroles étaient entrecoupées de chants, accompagnés de la guitare et du ukulele. La musique ayant visiblement eu l'air d'adoucir les mœurs.
 
“Elle veut monopoliser les terres”
 
Greta Teaha, à l’origine du blocage dans la vallée, a remonté le temps pour raconter les “misères” qu’elle et sa famille ont subies. Pour autant, elle affirmait jeudi soir à l'issue de cette véritable thérapie de groupe que “(son) cœur est calmé”. Il en a été de même pour Tupuraa Mauahiti, autre habitante de la vallée : “Je suis complètement soulagée, car cela m’a pris vingt ans pour qu’on en arrive là”. Elle raconte que vivre à côté de la famille Teaha n’a pas été chose facile. “J’ai eu des coups durs avec cette famille-là. C’était invivable et je me suis dit qu’un jour, il y aurait un mort. C’est dans la paix qu’on doit régler cette affaire”.
 
Certains propriétaires regrettaient néanmoins jeudi soir que Tearii Alpha comme Valentina Cross ne soient intervenus qu’aussi tard dans ce litige. “Heureusement qu'Oscar est venu pour que Tina et Tearii se bougent. Car ils étaient tous les deux au courant de ce problème qui date depuis longtemps. On a déjà fait appel à eux, mais ils ne sont jamais intervenus. C’est encore politique”.
 
“On va envoyer le case pour tracer la route”
 
Le tāvana de Teva i Uta, Tearii Alpha, a pris la parole et a affirmé que le conflit relayé à la télévision la veille faisait “honte pour Mataiea et aussi pour tout notre Pays”. Le ministre et le leader indépendantiste ont appelé à ce que le calme revienne dans cette vallée entre tous les propriétaires. Pour Tearii Alpha, ce problème peut se régler entre les familles elles-mêmes, avant d'aller devant les tribunaux.
 
Un des propriétaires a également pris la parole pour demander à ce que les autorités du Pays ou de la commune puissent tracer une route de désenclavement, afin qu’ils puissent accéder à leurs terrains qui se trouvent plus au fond dans la vallée. Le ministre et tāvana de Teva i Uta a assuré que des engins seraient envoyés pour “tracer une route”. Pour Oscar Temaru, la proposition faite par Tearii Alpha est une bonne idée “pour mettre en valeur toutes ces terres qui sont dans les vallées, puisque notre Pays a vraiment besoin de s’auto-alimenter et qu'il y a tout ce qu’il faut dans notre Pays pour pouvoir le faire.”
 
Parmi les propriétaires, on se dit satisfait mais on attend également de voir. “J’espère qu’ils vont tenir leur promesse. Aujourd'hui, avec le Covid, on est retourné à la terre. Et en plus, avec la guerre, il faut que l’on ait cette autonomie alimentaire. Pour ça, on a besoin de nos terres”. De son côté, Greta Teaha veut encore attendre une dernière expertise “avant de trancher pour la route”.
 
“Élection ou pas, je serais venu”
 
Interrogé sur le lien entre son déplacement à Mataiea et une campagne des territoriales qui s'approche, le tāvana de la commune de Faa'a, Oscar Temaru, se défend. “On n’a pas le droit d’attendre qu’il y ait mort d’homme pour intervenir”. Le leader indépendantiste affirme “qu’élection ou pas (il) serait venu.” Il s’est dit “content” que ce problème foncier soit réglé et surtout que cette réunion “se termine dans la paix”.
 

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun le Dimanche 4 Septembre 2022 à 21:53 | Lu 2747 fois