Tahiti Infos

La vague Omicron accélère au fenua


Tahiti, le 17 février 2022 – Toujours "sous-évalué", le nombre de cas dépistés de Covid-19 a encore doublé en une semaine, indique le dernier bulletin épidémiologique hebdomadaire. Les hospitalisations restent mesurées, mais les arrêts de travail et l'absentéisme scolaire sont en hausse.
 
Le dernier bulletin épidémiologique hebdomadaire de la Plateforme Covid-19 du Pays publié jeudi confirme la très forte circulation du virus en Polynésie. Comme annoncé mercredi par le président Édouard Fritch à l'assemblée, le nombre de nouveaux cas confirmés a encore doublé en sept jours avec 6 418 malades dépistés la semaine dernière. Mais une nouvelle fois, la Plateforme indique que la surveillance des cas incidents de Covid Omicron "sous-estime très probablement la circulation réelle du virus". En effet, le taux de dépistage augmente peu alors que le taux de positivité double dans le même temps. Pour la Plateforme, le nombre de formes asymptomatiques et l’absence de formes graves "incite peu la population au dépistage".
 
Reste que s'ils sont désormais identifiés dans tous les archipels, les cas positifs sont majoritairement dépistés à Tahiti où le taux d'incidence atteint 3 059/100 000 habitants. Non loin du niveau du pic de la vague Delta en août 2021 qui a plafonné à 3 200/100 000 au maximum de l'épidémie. Par ailleurs, on retrouve aujourd'hui bien moins de cas "importés" qu'en début d'épidémie, avec 98% de cas locaux confirmés et seuls 126 cas dépistés chez des passagers arrivant au fenua.
 
Arrêts et absentéisme scolaire en hausse
 
Depuis plusieurs semaines, la Plateforme Covid recommande la surveillance "d'autres indicateurs" que les nouveaux cas incidents pour se faire une idée plus précise du niveau de circulation du virus. C'est évidemment le cas des hospitalisations, qui restent mesurées au Centre hospitalier avec 18 personnes hospitalisées pour "Covid aigu" dont quatre en service de réanimation. C'est également le cas de la fréquentation de la filière Covid des urgences du Centre hospitalier, qui augmentent avec 356 passages lors de la semaine passée, ou encore du nombre d'appels au 15 pour motif Covid qui est également en augmentation.
 
Mais plus intéressant, le Plateforme se penche également sur le niveau des arrêts de travail et de l'absentéisme scolaire. Sur les arrêts de travail d’une durée de sept jours transmis par la CPS, la Pateforme note que leur fréquence "augmente depuis le début de la circulation du variant Omicron, mais de façon inférieure à celle des précédentes vagues". Des données qui restent néanmoins à consolider (voir graphique). Sur l'absentéisme scolaire, les données de la Direction générale de l’éducation et des enseignements montrent un impact aux îles du Vent et aux Marquises où un cluster scolaire avait été détecté.
 



Rédigé par Antoine Samoyeau le Jeudi 17 Février 2022 à 20:39 | Lu 2963 fois