Tahiti Infos

La réserve sanitaire en attendant les soignants calédoniens


Tahiti, le 16 août 2021 – Quinze infirmiers spécialisés de la réserve sanitaire sont arrivés dimanche soir pour trois semaines en renfort en Polynésie française, alors qu'une douzaine de soignants calédoniens sont attendus d'ici la fin de la semaine.
 
Ce ne sont finalement pas 12 mais 15 infirmiers spécialisés en réanimation de la réserve sanitaire de Santé publique France qui sont arrivés dimanche soir en Polynésie française, accompagnés de leur coordinatrice technique, principalement pour prêter main forte aux soignants du Centre hospitalier de la Polynésie française. Un renfort au titre de la solidarité nationale qui s'est fait attendre en raison de la situation sanitaire également tendue en Guadeloupe et en Martinique, mais qui arrive à point nommé. En effet, le service de réanimation de l'hôpital de Taaone est saturé et le manque de soignants est criant depuis près de deux semaines.
 
Accueillis dimanche soir à l'aéroport par le directeur de cabinet du haut-commissaire, Cédric Bouet, le directeur de la protection civile et une représentante du Centre hospitalier, les 15 infirmiers sont attendus lundi matin à l'hôpital pour une mission d'une durée minimale de trois semaines, annonce un communiqué du haut-commissariat lundi. "Au regard de la situation exceptionnelle que traverse le territoire, les possibilités de renforcement de ce premier contingent de la réserve sanitaire sont d’ores et déjà à l’étude", précise le communiqué. La réserve sanitaire avait atteint jusqu'à 24 soignants mis à disposition lors de la première vague de fin 2020-début 2021 en Polynésie française.
 
Outre ce premier renfort, le ministre de la Santé, Jacques Raynal, a annoncé lundi matin sur l'antenne de Polynésie la 1ère que la mission d'assistance sollicitée auprès des autorités calédoniennes était également sur le point d'arriver en Polynésie française. Un contingent d'une douzaine de soignants calédoniens est attendu "d'ici la fin de la semaine", a annoncé Jacques Raynal.
 


Rédigé par Antoine Samoyeau le Lundi 16 Août 2021 à 08:49 | Lu 1790 fois