Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



La régisseuse du lycée d'Opunohu veut effacer son ardoise



Tahiti, le 29 janvier 2020 - Coupable d'imprudence manifeste dans la disparition d'1,3 million de Fcfp dans la caisse du lycée d'Opunohu, la régisseuse de l’établissement attaque le Trésor public pour obtenir une remise totale de la somme qu’elle doit aujourd’hui rembourser.
 
C’est une affaire assez cocasse qui a été évoquée mardi devant le tribunal administratif de Papeete. A l’origine des faits, après avoir mis les recettes de produits vendues par le lycée agricole de Moorea dans une enveloppe, la régisseuse de l’établissement avait placé le tout (1,339 millions de Fcfp) dans le coffre de l'établissement puis était partie en congé. Une pratique contraire à toutes les règles élémentaires en la matière, qui veut que les sommes soient déposées en banque et que le strict minimum en matière de liquidité soit conservé à portée de main. Une négligence qui n'a pas été unique et sans conséquence. A son retour de vacances, l'enveloppe et son contenu avaient disparu. La clé du coffre avait notamment été laissée accessible à tous, y compris aux élèves, dans un tiroir non fermé.

Remise très gracieuse

Responsable personnellement et pécuniairement des fonds qu'elle manie, la régisseuse a reçu un ordre visant au remboursement des 1,3 million de Fcfp ainsi négligemment perdus. Sollicitant une remise gracieuse auprès du Trésor public, la régisseuse a d’abord obtenu une sacrée ristourne de -95%, puisqu'elle n'a plus été redevable de 60 000 Fcfp. Un effort que l'agent a pourtant jugé insuffisant… Alors que cette somme relève, compte tenu du contexte, plus du symbole que de la sanction financière, la régisseuse a attaqué la décision du Trésor pour obtenir le non-paiement de ce petit reliquat. Non présente à l'audience de mardi, elle n'a pu entendre le rapporteur public conclure au rejet de sa demande, compte tenu de l'imprudence et de la négligence manifeste dont elle a fait preuve.

Rédigé par Sébastien Petit le Mercredi 29 Janvier 2020 à 11:08 | Lu 5061 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus