Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


La pseudoéphédrine dorénavant vendue sur ordonnance



La pseudoéphédrine dorénavant vendue sur ordonnance
PAPEETE, 30 janvier 2019 - Le Conseil des ministres a inscrit mercredi le principe actif de la pseudoéphédrine au tableau A de la liste des substances vénéneuses. Actifed Rhume, Dolirhume, Fervex, Humex et autres Nurofen ne pourront plus être achetés que sur ordonnance.
 
Le principe actif de la pseudoéphédrine est un décongestionnant utilisé pour le traitement symptomatique des affections rhinopharyngées aiguës chez l’adulte. Il se trouve pourtant que la découverte récente d’un laboratoire clandestin de fabrication d’ice, à Tautira, a mis en évidence que cette molécule est également utilisée dans le cadre de la recette permettant la synthèse de cette méthamphétamine.
 
Jusqu’à présent, les médicaments contenant de la pseudoéphédrine associée au paracétamol étaient accessibles dans les pharmacies sans prescription médicale.

En novembre 2018, l’Agence de régulation de l’action sanitaire et sociale, informée par le ministre de la Santé d’un risque de mésusage, a alerté les pharmaciens et les ordres professionnels de cette problématique et il a été rappelé aux pharmaciens que conformément à l’article 60 de leur code de déontologie, "lorsque l’intérêt de la santé du patient lui paraît l’exiger, le pharmacien doit refuser de dispenser un médicament. Si ce médicament est prescrit sur une ordonnance, le pharmacien doit informer immédiatement le prescripteur de son refus et le mentionner sur l’ordonnance".

Depuis, les pharmaciens qui limitent la dispensation de ces médicaments ou qui refusent de les dispenser sont confrontés à des actes d’incivilités, voire à des menaces de représailles à la fermeture des pharmacies, souvent tardive.

Afin de préserver la santé publique, et dans le cadre de la lutte contre la toxicomanie, le gouvernement a décidé en conseil des ministres d’inscrire la pseudoéphédrine au tableau A de la liste des substances vénéneuses. L’objectif est de renforcer les règles applicables à ces médicaments et ainsi éviter les débordements lors de ces refus de dispensation ; et de supprimer l’accès libre à ces médicaments contenant de la pseudoéphédrine qui sont utilisés comme précurseurs de méthamphétamine, d’autant que des équivalents thérapeutiques existent.

Rédigé par JPV le Mercredi 30 Janvier 2019 à 15:39 | Lu 3668 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués


















ranktrackr.net