Tahiti Infos

La pièce Cendrillon revue et interprétée par le conservatoire


Crédit photo: Terehau Tahiata.
Crédit photo: Terehau Tahiata.
TAHITI, le 24 avril 2022 - Interprétée par des élèves de niveau supérieur du cours d'art dramatique du Conservatoire artistique de Polynésie française, la pièce Cendrillon sera jouée mercredi en soirée. Christine Bennett, professeure, s’est appuyée sur la version contemporaine du conte écrite par Joël Pommerat. Une version plus psychanalytique de cette “jolie petite histoire”.

Le conte Cendrillon existe en de très nombreuses versions nées à diverses époques et dans diverses cultures. En Occident, les plus fameuses restent celles des frères Grimm et de Charles Perrault. Christine Bennett, professeure de théâtre au Conservatoire artistique de Polynésie française (CAPF) s’est appuyée, elle, sur la version de Joël Pommerat. “Une version déjà contemporaine et déjantée où Cendrillon est une sorte d’Antigone, révoltée, mais soumise.

Crédit photo: Terehau Tahiata.
Crédit photo: Terehau Tahiata.
Joël Pommerat est un auteur et metteur en scène français qui a fondé sa troupe de théâtre en 1990 et monté ses premiers spectacles à Paris peu de temps après. Il a créé Cendrillon en 2011. Il a réécrit le fameux conte en abordant notamment les questions du deuil et de l’émancipation proposant en une pièce “la mort, la vie, le temps”.

Christine Bennett propose une lecture moderne et sombre du conte dans lequel Sandra (Cendrillon) vit le deuil de sa mère et la violence de la recomposition d’une famille qui tente de se construire autour de la cruauté́, la souffrance et la vanité́. Selon elle, la lecture du texte a suscité́ de vives émotions chez chacun des élèves comédiens qui se sont tout de suite sentis touchés par les sujets évoqués dans le texte. Les comédiens font partie de la classe du cours dramatique, ils sont en 3e année et certains envisagent d’y consacrer toutes leurs études à venir. “Je suis partie de la pièce mais au fur et à mesure,des aspects et éléments particuliers ont émergés. Je travaille beaucoup avec ce que les élèves me donnent, je marche à l’instinct”, explique Christine Bennett.

Crédit photo: Terehau Tahiata.
Crédit photo: Terehau Tahiata.
La soumission de Cendrillon est révoltante pour elle-même, au point “qu’elle la jette aux yeux de son père”. Elle assiste à la mort de sa mère sur scène. Ce que la comédienne, Leila,envisage d’ores et déjà comme quelque chose de troublant car “ma mère sera dans le public”, indique-t-elle. Elle décrit son personnage comme “intéressant, complexe, hanté par le fantôme de sa mère. Une jeune fille qui souffre, qui doit supporter une famille recomposée. C’est une arrachée de la vie”. Les comédiens ont tous étudié de près leur personnage en particulier, la pièce en général, apportant leur touche à l’ensemble. “Les thématiques abordées nous parlent, en tant qu’adolescent nous les avons tous vécu de près ou de loin, la méchanceté, le deuil, le fait de se détacher de ses parents.”

Cendrillon piégée

Pense à moi à chaque instant, ne m’oublie pas et je ne mourrai pas en vrai”, dit la mère de Cendrillon dans un dernier souffle. Les mots sont mal entendus et voilà Cendrillon chargée d'une mission, tenue à un rôle... Quelle marge de manœuvre lui reste-t-il pour envisager de suivre son père qui se remarie ? Comment composer avec l’avenir qui se dessine sous les traits d’une belle-mère cougar, manipulatrice, et hystérique, et de deux grandes adolescentes frivoles et un peu demeurées ? Comment naviguer entre les cendres du passé, le réel qui s’impose ? Quels seront les points d’appui pour entrer de plain-pied dans l’existence ? Un prince naïf ? Une fée déjantée ?

Crédit photo: Terehau Tahiata.
Crédit photo: Terehau Tahiata.
Christine Bennett précise que la troupe s’est demandée “pourquoi le père était aussi lâche, alors qu’il n’est pas mauvais garçon?”, “Pourquoi a-t-il abandonné sa fille à cette harpie et comment cette dernière a-t-elle réussi à le séduire ?


Crédit photo: Terehau Tahiata.
Crédit photo: Terehau Tahiata.
Le conte, de par la brutalité́ du sujet évoqué́, prend ici tout son sens de vision psychanalytique d’événements vécus, subis ou suggérés. La bonté́ de Cendrillon poussée à son paroxysme dans un masochisme lui faisant perdre l’innocence de son enfance, la cruauté́ de la marâtre, les moqueries des sœurs, l’ignorance d’un Prince perdu dans les mensonges d’un père dépassé́ lui-même. Tous les sentiments et traits de caractère sont réunis dans ce texte, parfois déroutant.

Pratique

Interprétée par des élèves de niveau supérieur du cours d'art dramatique, la pièce Cendrillon est prévue au Petit théâtre le 27 avril à 17:30.
Ticket: 1 500 Fcfp.

Rédigé par Delphine Barrais le Dimanche 24 Avril 2022 à 14:52 | Lu 459 fois