Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


La pêche aux trocas bientôt ouverte à Paea, Papara et Teva i Uta



La pêche aux trocas bientôt ouverte à Paea, Papara et Teva i Uta
PAPEETE, 31 octobre 2018 - Les lagons de Paea, Papara et Teva i Uta seront partiellement ouverts pour la récolte de trocas, du 12 novembre au 9 décembre prochains, sous le contrôle des comités locaux de surveillance des espèces animales marines et d’eau douce.
 
La pêche de trocas sera ouverte provisoirement dans les lagons de Paea, Papara et Teva i Uta, du 12 novembre au 9 décembre. Le Conseil des ministres a décidé mercredi d’autoriser la récolte de ce coquillage suite aux demandes formulées par les municipalités concernées.

Le troca est un coquillage introduit en Polynésie française depuis 1957. Il est protégé par une interdiction de pêche permanente sauf pendant les campagnes autorisées par le Pays.

Pour celle qui concerne les trois communes de la côte ouest de Tahiti, la récolte sera plafonnée à 190 tonnes et sera faite sous le contrôle de comités locaux de surveillance et de gestion. Seuls les pêcheurs issus des communes concernées et recensés auprès de ces comités de surveillance seront autorisés à pêcher, dans la limite du quota attribué à leur commune et selon les conditions définies par les comités. 

La valeur marchande de cette récolte de trocas est estimée à près de 45 millions Fcfp pour les populations concernées.

Seuls les trocas dont le diamètre, à la base du cône, est compris entre 8 et 11 centimètres peuvent être pêchés et commercialisés. Les coquillages de taille non-conformes seront saisis par les comités de surveillance sans contrepartie et les pêcheurs sont passibles de sanctions.

Les coquilles, vidées, nettoyées et séchées sont destinées à être proposées à la vente à des négociants. La plupart d’entre-elles doivent être exportées pour servir de matière première à la fabrication de boutons de vêtement. 

Rédigé par TI le Mercredi 31 Octobre 2018 à 15:33 | Lu 986 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Novembre 2018 - 15:58 Un manque de moyens pour la prévention du diabète

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués