Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


La p’tite cabine, le dressing collaboratif de Tahiti



PAPEETE, le 19 octobre 2018 - Issue de la deuxième promotion Prism, Taharaura Buttard s’apprête à mettre en service La p’tite cabine. Le concept ? Un dressing collaboratif. "C’est un peu comme une agence immobilière, les propriétaires mettent en location leurs vêtements, chaussures, accessoires et bijoux."

Le dressing collaboratif de Taharaua Buttard est encore en phase de test, mais il sera accessible dans quelques semaines. D’ici là, l’entrepreneuse vérifie le bon fonctionnement de son projet, répond aux questions des curieux. Elle animera par ailleurs un atelier le 26 octobre dans le cadre du Tahiti Digital Festival (voir encadré).

Le projet dit La p’tite cabine consiste à mettre en relation des propriétaires et des "loueurs" de vêtements. Des personnes, souvent des femmes, qui n’ont "rien à se mettre" malgré une armoire pleine de linge, qui veulent tester de nouveaux styles, qui veulent une nouvelle robe sans avoir à débourser 10 000 Fcfp.

Taharaua Buttard précise "qu’il y a aussi des offres pour les enfants et pour les hommes qui n’ont pas envie de faire les magasins par exemple ou d’acheter une chemise qu’ils ne porteront qu’une seule fois à l’occasion d’un mariage".

Comme un état des lieux d’entrée

Les propriétaires présentent leurs biens à l’équipe de La p’tite cabine qui vérifie l’état, s’enquiert du prix d’achat neuf, demande si le bien peut un jour être mis à la vente et si oui, à quel prix. "On fait comme un état des lieux d’entrée pour un appartement ou une maison."

L’équipe se charge ensuite de la présentation sur le dressing en ligne et du stockage. "On reprend toutes les mesures car on ne peut pas se fier à l’étiquette. Une taille S chinoise n’est pas la même qu’une taille S européenne. Il arrive aussi que différentes marques d’une même région du monde n’aient pas les repères pour l’indication de la taille."

La p’tite cabine s’occupe de la gestion locative, puis du retour et du nettoyage voire des retouches si besoin. "Il y a certains vêtements, des robes de créateurs par exemple qui doivent passer par le pressing et nécessitent un entretien particulier. Il peut arriver, comme à tout le monde et sans le vouloir qu’on accroche le vêtement, qu’on perde un bouton…" Au bout de trois ou quatre location, un check up complet est effectué sur les vêtements.

Les loueurs de vêtement peuvent faire défiler le dressing et choisir les articles qui leur plaisent. Ils peuvent également essayer avant de repartir avec le linge. "Il n’y a alors pas de pression d’achat et je peux tout de même donner des conseils", précise Taharaua Buttard.

Le prix à la location est fixé en fonction de plusieurs critères et notamment, le prix de vente neuf, la marque, la qualité, l’état. En général, il ne dépasse pas 30% du prix d’achat neuf. Différents forfaits sont proposés à partir d’une semaine. "On s’est aperçu que c’était le minimum car cela permet de trouver des accessoires au besoin, des chaussures, de ne pas être pressé par un retour trop rapide."

La team

Taharaura Buttard est la fondatrice. Son crédo : une consommation de la mode plus écologique et accessible à tous, notamment aux petits budgets ! Juriste de formation, elle a toujours apprécié les vêtements. Elle aime le changement et, pendant un temps, s’est servi dans le dressing des copines. "Un jour elle s’est dit : "et si tout le monde ouvrait le sien ?"

C’était en décembre 2016, l’idée était lancée. En avril 2017, après avoir perdu son emploi, elle s’est consacrée entièrement à la concrétisation de son idée. En novembre 2017, elle a intégré la deuxième promotion de Prism. "Ce qui m’a beaucoup aidé, j’ai osé me lancer. On répète souvent à Prism : Tout seul on va vite, ensemble on va plus loin."

Dans sa démarche, elle est épaulée par Manuel, assistant stagiaire marketing. "Super dynamique et jamais à court d’idées, il effectue un stage de 3 mois au sein de La p’tite cabine. Il est inscrit en licence pro E-commerce & marketing numérique. C’est lui qui se cache derrière une partie de la communication sur les réseaux sociaux et il vous réserve encore plein d’autres surprises ! "

Taunatere est artiste photographe. "Amoureuse de tout ce qui touche à la création mais aussi aux animaux et aux “trucs” de blogueuse, elle est celle qui immortalise nos bêta-testeurs et leurs vêtements lors des event shooting photo."

Les béta-testeurs sont des femmes et des hommes qui composent le panel de test du concept, ils sont au nombre de 54 ! Du XS au 3XL, de 18 à 53 ans, des budgets différents, des goûts et des compétences très variés. Grâce à eux, pas moins de 400 articles composent le dressing virtuel en cours de test.

Un atelier le 26 octobre

À l’occasion du Tahiti Digital Festival, Taharaura Buttard animera un atelier à la présidence de la Polynésie française de 10h30 à midi. Sur inscription, places limitées !

Contact

Facebook : La P'tite Cabine
Mail : lapetitecabine@gmail.com

Rédigé par Delphine Barrais le Vendredi 19 Octobre 2018 à 09:53 | Lu 5162 fois






Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués