Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



La nouvelle école de pirogue à voile traditionnelle inaugure ses va’a



Sept nouvelles pirogues à la pointe vénus
Sept nouvelles pirogues à la pointe vénus
Tahiti, le 17 novembre 2019 - Un grand baptême traditionnel a été organisé samedi pour sept pirogues à voile toutes neuves. Cinq d’entre elles vont permettre de créer une école de pirogue à voile, les deux dernières sont destinées aux excursions touristiques.

Tous les invités ont fait un cercle autour des pirogues
Tous les invités ont fait un cercle autour des pirogues
Le samedi 16 novembre, un baptême traditionnel était organisé pour les sept pirogues à voile destinées aux start-ups Moana Explorer et O'Sea, l'École de Pirogue à Voile. La plage de la Pointe Vénus a pu assister à une très belle cérémonie. Après que l’apprenti tahu’a (sorcier) Sunny Walker ait invoqué les dieux de l’océan (Ruahatu Tinirau) et de la forêt (Toahiti Matanui), plusieurs centaines de personnes ont entouré les pirogues, se sont échangés des liens végétaux symboliques puis ont "baigné" les va’a pour la première fois dans l’océan.

Les dieux de l'océan et des montagnes ont été invoqués
Les dieux de l'océan et des montagnes ont été invoqués
Les coques de ces pirogues ne sont pourtant pas fabriquées comme celles de nos ancêtres, puisqu’elles sont moulées en matériaux composites. C’est une équipe de jeunes entrepreneurs qui est derrière ce projet, devenu concret depuis deux ans et le lancement de l’Atelier 17 Sud Composites qui fabrique des coques de bateau en matériaux composite. Mais ces jeunes Polynésiens voulaient dès le départ s’inscrire dans la tradition et rêvent de relancer la navigation à voile dans nos îles, même s’ils utilisent les outils les plus modernes. Ils ont donc fabriqué ces pirogues pour alimenter une nouvelle entreprise d’excursions touristiques (Moana Explorers) et une école de pirogue à voile (O’Sea). Leur objectif à long terme est d’avoir une pirogue à voile sur chaque île de Polynésie, mais d’abord, ces sept pirogues vont participer aux championnats du monde de pirogue à voile qui aura lieu entre Tahiti et Bora Bora du 25 au 29 novembre.

Le premier bain des pirogues. Les anciens Polynésiens immergeaient totalement les va'a.
Le premier bain des pirogues. Les anciens Polynésiens immergeaient totalement les va'a.
Cet ambitieux projet culturel et entrepreneurial a été financé par des investissements privés, des subventions et des dons du public. Chaque pirogue, qui coûtent 2,5 millions de francs, avait d’ailleurs un parrain pour remercier les bénévoles les plus impliqués.

Une forte implication de la société civile

Teiva Véronique, gérant de Moana Exploreur et de l’Ecole de Pirogue à Voile, est ravi que tant de personnes aient pu venir participer à cet événement : "En fait notre but est de pouvoir partager notre savoir-faire de navigateurs polynésien et notre savoir-faire dans la construction. Donc dès que l’idée à germée et qu’elle a pu se développer, beaucoup de gens et d’organisations nous ont rejoint, grâce à ça peut travailler et échanger avec beaucoup de personnes intéressantes, que nous voulions remercier aujourd’hui."

L’un de ces personnes est Kavika Knight, qui représente l’association de pirogues à double balanciers Va’a Ta’ie Tauturu. Il est justement parrain d’un des sept va’a. Il se réjouit que la flotte locale des pirogues à double balanciers augmente autant. Il a participé directement à cette initiative puisqu’il a fourni la pirogue qui a servi à fabriquer les moules sur lesquels les coques composites sont basées. "Je suis très fier de ceux qui ont construit ces pirogues, toute l’équipe de 17 Sud Composites, Moana Explorer et L’Ecole de Pirogue à Voile, qui ont vraiment porté ce projet. Les soutenir dans leur démarche, qui est la même que celle que l’on porte depuis plusieurs années avec l’association, est une grande joie. Surtout l’école de pirogue à voile, qui est une chose que l’association n’avait pas pu faire encore."

Sunny Walker et Andy Tupaia ont baptisé cette pirogue avec de l'eau de coco
Sunny Walker et Andy Tupaia ont baptisé cette pirogue avec de l'eau de coco
Un autre parrain de marque était le chanteur Andy Tupaia. "Je connais certaines des personnes qui sont dedans, et je trouve que c’est une excellente initiative, c’est un honneur de parrainer cette pirogue. Ça s’inscrit dans la renaissance culturelle polynésienne, avec la langue, la danse, la navigation… Et c’est porté par des jeunes ! Comme on dit, on ne peut pas construire l’avenir si on oublie son passé."


Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Dimanche 17 Novembre 2019 à 13:20 | Lu 1728 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 11 Décembre 2019 - 18:17 La mairie de Punaauia dit stop à Punanaz

Mercredi 11 Décembre 2019 - 18:12 ​900 millions pour l’hélicoptère des Marquises

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019