Tahiti Infos

La nage avec palmes en eau libre refait surface


Tahiti, le 29 janvier 2024 - Le championnat de Polynésie de nage avec palmes en eau libre a eu lieu samedi à la plage publique de Temae, à Moorea. Près d’une quarantaine d’athlètes issus des clubs de Tahiti et de l’île Sœur ont répondu présents. Outre l’aspect sportif, l’objectif de l’association To’a Hine Spearfishing, organisatrice de cet événement sportif, était de relancer et de promouvoir cette discipline sportive au Fenua.
 
L’association To’a Hine Spearfishing, sous l’égide de la Fédération tahitienne des sports subaquatiques de compétition, a organisé les championnats de Polynésie de nage avec palmes en eau libre, samedi, à la plage publique de Temae, à Moorea. Près d’une quarantaine d’athlètes, issus de différents clubs de Tahiti et de l’île Sœur (To’a Hine spearfishing, Apnée Tahiti, Team Heke Spearfishing et Tefana chasse sous-marine), étaient inscrits dans les épreuves de sprint et de longue distance. 
 
À l’issue de la compétition, Mataiva Paro Ellis s’est imposé dans la course d’un kilomètre ainsi que celle du sprint de 25 mètres dans la catégorie des moins de 18 ans. Chez les seniors hommes (plus de 18 ans), Mauiarii Taea a décroché le titre dans l’épreuve du 25 mètres sprint et devance Rahiti Buchin et Kenji Flohr, respectivement deuxième et troisième. Dans la course longue de 4 km, Pascal Yen Kai Sun est arrivé premier devant Mauiarii Taea, deuxième, et Mathieu Grelier, troisième.
 
Chez les seniors femmes, Puatea Ellis a remporté l’épreuve du 25 mètres sprint. Doris Marcheau, deuxième, et Louise Mayotte, troisième, complètent le podium. Dans la course de 4 km, c’est Tahnee Tchen qui est arrivée première en devançant Doris Marcheau, deuxième, et Louise Lamotte, troisième. La compétition s’est terminée par la course de relais par équipe (mixte) sur une distance de 4 km. C’est finalement l’équipe A de Team Heke Spearfishing qui sort victorieuse devant Tefana chasse sous-marine et l’équipe B de Team Heke Spearfishing.
 
Bien que les résultats sportifs aient été satisfaisants, l’objectif des organisateurs de ce championnat était de relancer cette discipline sportive, qui était absente sur le Fenua depuis une vingtaine d’années, et d’attirer plus de monde dans les compétitions locales de chasse sous-marine. “Dans le but de développer la chasse sous-marine, on a voulu commencer par la mise en place de cette compétition de nage avec palmes pour déjà promouvoir ce sport, qui est peu répandu sur le Fenua. Cela a permis ensuite de mobiliser et de fédérer de nouveaux membres pour faire de l’apnée et de la chasse sous-marine. Ce sont justement ces trois disciplines que la Fédération tahitienne des sports subaquatiques de compétition organise”, a réagi Onyx le Bihan, présidente de l’association To’a Hine Spearfishing. Elle dresse un bilan plutôt positif de cette journée sportive : “Les épreuves se sont déroulées dans la bonne humeur. Cela a été très convivial et très fair-play. C’est ça aussi l’esprit du sport. Il y a eu aujourd’hui de bons chronos et aussi des exploits sportifs. On aimerait qu’il y ait des compétitions régulières en Polynésie. Il existe des compétitions internationales de nage avec palmes et même des championnats du monde. L’objectif à long terme est donc aussi de pouvoir représenter la Polynésie à l’international.”

Puatea Ellis, gagnante chez les dames du sprint de 25 m

On a de la chance d’avoir de l’eau claire, pourquoi s’en priver ?”
“Ma victoire démontre je suis encore en forme à mon âge. Je suis nageuse à la base. J’ai donc toujours nagé avec des palmes. En tant que maître-nageur-sauveteur, je suis spécialisée dans tout ce qui est natation en eau libre. Ce qui est top avec la nage avec palmes, c’est que tu apprends à nager avec la tête bien droite puisque tu utilises le tuba. Cela favorise davantage la glisse. Tu développes aussi les jambes. La Polynésie est située en plein centre du Pacifique. On est entouré par l’océan. Nos ancêtres ont peuplé les îles par la mer. Il est donc important de promouvoir cette discipline pour se réapproprier toutes ces connaissances culturelles et avoir moins de noyades. C’est pour cela qu’il est aussi important pour moi de toucher à toutes ces activités aquatiques. La nage avec palmes va forcement se développer parce qu’il  y a un engouement dans ce sport. On aime nager, jouer dans les vagues, voir le lagon propre… On a de la chance d’avoir de l’eau claire, pourquoi s’en priver ?”

Mataiva Paro Ellis, vainqueur chez les moins de 18 ans

“ On ne ressent pas les mêmes sensations”

“Je suis membre du club de To’a Hine Spearfishing et je viens juste de commencer la nage avec palmes. Je pratique la natation dans un club. Je suis venu aujourd’hui pour tester la nage avec palmes et me faire plaisir dans les courses. Cette discipline est différente de la natation puisque tu as le masque, le tuba, les palmes…  Je suis plutôt habitué à nager avec des lunettes et un bonnet. On ne ressent pas les mêmes sensations.  Je vais plus me consacrer à la natation, mais je vais continuer à faire de la nage avec palmes pour le fun. Je verrai une prochaine fois si je me mets à fond dans cette discipline. Je pense que je n’ai pas trop eu de concurrence aujourd’hui.”

le Mardi 30 Janvier 2024 à 14:35 | Lu 1280 fois