Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


La moitié des habitants des Tuamotu vit avec moins de 60 000 Fcfp par mois



Le revenu médian des Tuamotu-Gambier est inférieur d’un tiers à celui de l’ensemble de la Polynésie française.
Le revenu médian des Tuamotu-Gambier est inférieur d’un tiers à celui de l’ensemble de la Polynésie française.
PAPEETE, le 18 mai 2018 - Une nouvelle étude détaille les revenus et les habitudes de consommation des habitants des Tuamotu-Gambier. Elle montre que les revenus et les dépenses des ménages de l'archipel ont augmenté de plus de 50 % entre 2000 et 2015, mais restent malgré tout loin de la moyenne polynésienne.

L'Institut de la statistique de la Polynésie française (ISPF) vient de publier une étude intitulée "Les dépenses des ménages aux îles Tuamotu-Gambier" en utilisant les chiffres de sa grande enquête de 2015 sur le budget des familles dans toute la Polynésie.

Un chiffre remarquable est l'augmentation de 53 % des dépenses des ménages des Tuamotu entre 2000 et 2015, hors inflation. Elles atteignent désormais 167 600 Fcfp par mois en moyenne par ménage…. Mais restent loin derrière les 289 400 francs de dépenses moyennes par ménage sur toute la Polynésie.

Cependant, les habitants des Tuamotu restent très proches de la terre et de la mer, donc ils consomment beaucoup le produit de leur pêche et de leurs faapu. L'autoconsommation représente l'équivalent de 42 % de leurs dépenses monétaires alimentaires, contre 30 % pour l'ensemble de la Polynésie française. Ils mangent ainsi l'équivalent de 4000 francs par ménage et par mois de fruits et légumes et 15 700 francs de poissons pêchés directement par le ménage.

Un tiers des ménages des Tuamotu possède un bateau à moteur

Les ménages des Tuamotu dépensent six fois plus  d'argent que le reste des Polynésiens dans l'achat de bateaux à moteur, et 32 % des ménages en possèdent un (contre 13 % sur toute la Polynésie). Par contre, seulement 38 % des ménages est équipé  d'une automobile, contre 77 % sur l'ensemble de la population polynésienne.
Les ménages des Tuamotu dépensent six fois plus d'argent que le reste des Polynésiens dans l'achat de bateaux à moteur, et 32 % des ménages en possèdent un (contre 13 % sur toute la Polynésie). Par contre, seulement 38 % des ménages est équipé d'une automobile, contre 77 % sur l'ensemble de la population polynésienne.
Quand les habitants des Tuamotu-Gambier dépensent leur argent, c'est principalement pour leur alimentation, les transports, le logement et les loisirs. Ces postes représentent 60 % de leurs dépenses. A noter que leur logement leur coûte beaucoup moins cher qu'au reste des Polynésiens, à seulement 18 200 francs en moyenne par ménage, au lieu de 40 700 francs par mois sur l'ensemble du Territoire.

Les ménages des Tuamotu ont aussi des priorités très différentes dans leurs achats d'équipements. Ils dépensent beaucoup moins pour équiper leurs habitations (5 900 francs en moyenne par mois au lieu de 13 100 francs sur tout le Territoire), et investissent quatre fois moins d'argent dans l'achat d'automobiles… Par contre les ménages des Tuamotu dépensent six fois plus dans l'achat et l'entretien de bateaux à moteur, avec 12 900 Fcfp en moyenne mensuelle par ménage contre 2 200 Fcfp pour toute la Polynésie.

L'étude montre aussi que les ménages des Tuamotu ont fortement augmenté leurs dépenses en remboursements de crédits depuis l'an 2000. C'est une bonne nouvelle car cela signifie qu'ils ont plus facilement accès aux services bancaires.

Le revenu moyen des ménages aux Tuamotu bien en-dessous du reste de la Polynésie

Les dépenses alimentaires représentent 23 % du budget des ménages des Tuamotu-Gambier, contre  18 % du budget des ménages dans l'ensemble de la Polynésie. Ils ont aussi une plus forte auto-consommation, en particulier de poisson.
Les dépenses alimentaires représentent 23 % du budget des ménages des Tuamotu-Gambier, contre 18 % du budget des ménages dans l'ensemble de la Polynésie. Ils ont aussi une plus forte auto-consommation, en particulier de poisson.
L'ISPF essaie de prendre en compte la taille des ménages dans ses calculs et utilise pour cela des unités des consommation (UC). Le premier adulte du ménage représente 1 UC, puis on lui ajoute 0,5 UC par adulte de plus de 14 ans et 0,3 UC par enfant de moins de 14 ans. En moyenne, les ménages des Tuamotu-Gambier ont 2,7 unités de consommation (deux adultes et quatre enfants), très similaire au reste de la Polynésie (2,8 UC par ménage).

Quand on ramène les revenus des ménages au nombre d'unités de consommation qui les composent, les habitants des Tuamotu gagnent 60 000 francs par UC en moyenne. Ce revenu médian est équivalent à celui des Australes et inférieur à celui des Marquises.

Par contre, sur toute la Polynésie, le revenu médian par UC monte à 91 000 francs, c'est moitié plus. Le chiffre est gonflé par des hauts revenus dans les îles de la Société. En métropole, ce revenu atteint même 192 000 francs par UC, mais ce n'est pas à cause de plus hauts revenus : les ménages métropolitains sont bien plus petits, avec seulement 1,5 unité de consommation par ménage en moyenne.

Le calcul par unité de consommation montre aussi que les 20 % des habitants les plus pauvres des Tuamotu doivent vivre avec moins de 33 000 francs par mois par UC, contre 47 000 francs sur l'ensemble de la Polynésie et… 126 000 francs en métropole.


Des inégalités importantes

Par unité de consommation, aux Tuamotu-Gambier la dépense globale des 20 % de la population les plus modestes est huit fois inférieure à celle des 20 % les plus aisés.


Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Vendredi 18 Mai 2018 à 16:52 | Lu 8296 fois

Tags : GAMBIER, ISPF, TUAMOTU





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 16 Octobre 2018 - 18:16 Pe'ape'a à l'embarquement de l'Aremiti

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués