Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


La mobilisation ne faiblit pas au deuxième jour de grève chez Carrefour



Tahiti, le 23 décembre 2020 – Toujours suivie par près de la moitié des salariés, la grève de l'intersyndicale se poursuit dans les quatre magasins Carrefour de Tahiti. Des négociations ont été demandée pour jeudi matin par l'intersyndicale.
 
Deuxième jour de grève mercredi dans les quatre magasins Carrefour de Tahiti, avec une mobilisation qui ne faiblit pas. L'intersyndicale CSTP-FO, CSIP, A Ti'a i Mua, O oe to oe Rima et Otahi revendique toujours 40 à 60% de grévistes dans les quatre enseignes de Arue, Faa'a, Punaauia et Taravao. La direction maintient son chiffre de 40% de gréviste en moyenne. Aucune négociation n'a finalement eu lieu mardi soir et seule la direction de Carrefour Taravao a rencontré mercredi matin les délégués syndicaux accompagnés du leader de la CSTP-FO, Patrick Galenon. Mais sans avancées. Alors qu'aucune autre rencontre n'était prévue mercredi, Patrick Galenon a demandé à l'inspection du travail d'organiser des discussions globales jeudi matin. Le syndicaliste brandissant toujours la menace d'une extension du mouvement social aux autres enseignes du groupe Wane, comme Champion ou Easy Market.
 
De l'aveu de chacune des parties, la situation s'est néanmoins légèrement crispée mercredi matin avec un ralentissement des clients à l'entrée des magasins et des camions au niveau des livraisons. A l'intérieur des magasins, les caisses ne fonctionnent pas toutes malgré le nombre de clients présents à la veille du réveillon de Noël. Les syndicats maintiennent leurs revendications sur leurs "acquis" et demandent la tête de la directrice des ressources humaines. "Je reste sur ma position", a réagi mercredi la directrice grande distribution du groupe, Nancy Wane. "Il y a un désaccord sur la manière d'interpréter les accords. La loi prévoit le respect des accords d'entreprises. (…) Les acquis ne sont pas remis en question. Mais il y a eu des erreurs de commise dans le paramétrage des logiciels de ressources humaines et aujourd'hui on les corrige."
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Mercredi 23 Décembre 2020 à 17:16 | Lu 4051 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus