Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

La ministre de l’Education remet les Palmes académiques à Thierry Delmas



PUNAAUIA, le 22 mars 2016. (COMMUNIQUE DE LA PRESIDENCE) La ministre de l’Education et de l’enseignement supérieur, de la jeunesse et des sports, Nicole Sanquer-Fareata a remis, lundi en fin de journée, au lycée hôtelier de Tahiti, les insignes de chevalier de l’ordre des Palmes académiques à Thierry Delmas, proviseur vie scolaire, chef du département de la vie des écoles et des établissements scolaires de la DGEE (Direction générale de l’Education et des Enseignements).

Thierry Delmas est entré dans l’éducation nationale en tant que maître d’internat au lycée polyvalent Saint Cricq de Pau en 1989. Il est devenu maître auxiliaire en Histoire géographie en 1993 au lycée polyvalent Saint Vincent de Tyrosse, dans les Landes, prenant ainsi un virage important, celui de l’enseignement. Fort de cette expérience, il s’est intéressé de plus en plus à la vie scolaire, et est devenu conseiller principal d’éducation stagiaire au lycée professionnel Langon, en Gironde, en 1994.

Il a développé des compétences reconnues sur les plans universitaire et professionnel et a été détaché à mi-temps à l’IUFM (Institut universitaire de formation des maîtres) d’Aquitaine. Formateur aux qualités incontestables, avec une envie de toujours faire plus pour le système éducatif au bénéfice des élèves, il a présenté sa candidature au mouvement des CPE (conseillers principaux d’éducation) en 2001 pour le collège Moerai, à Rurutu. Il a été sollicité, l’année suivante, pour l’ouverture du lycée hôtelier de Tahiti, et notamment son internat de 220 internes, ouvert 7 jours sur 7, hors vacances de décembre et de juillet.

Cette expérience polynésienne le poussera à se présenter au concours de chef d’établissement, et il deviendra en 2005, proviseur adjoint de la cité scolaire Genevoix Signoret à Bressuire dans les Deux-Sèvres. En 2009, il est revenu à Tahiti en tant que chef d’établissement au collège de Hitiaa.

Il est reparti en métropole en 2013 comme proviseur du lycée Gaston Fébus à Orthez, et, est finalement revenu en Polynésie française, en 2015, comme chef du département de la vie des écoles et des établissements scolaires du 2nd degré de la DGEE. Son parcours professionnel est remarquable et Thierry Delmas a fait montre d’un sens du service public particulièrement développé, a souligné la ministre de l’Education. Elle l’a donc remercié solennellement pour son implication dans le système éducatif, avec une volonté toujours intacte d’être au service des élèves.
Au cours de la même cérémonie, le vice-recteur, Jean-Louis Baglan, a, pour sa part, remis les Palmes académiques à Christine Lao, enseignante au lycée hôtelier.

Rédigé par Présidence de la Polynésie Française le Mardi 22 Mars 2016 à 17:21 | Lu 1628 fois






1.Posté par Pavlova le 22/03/2016 20:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La ministricule est-elle officiellement habilitee a decorer un fonctionnaire d'Etat de l'Education Nationale ?
That´s the real question, et puis en vertu de quoi ?

2.Posté par R C le 23/03/2016 09:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

evynstarr
En cas de réception, un membre de l'Ordre des Palmes académiques, titulaire au minimum d'un grade égal à celui du récipiendaire, l'appelle par son nom et lui remet l'insigne.

Etant donné, que Madame Sanquer-Fareata, ministre de l’Education et de l’enseignement supérieur a été promu chevalier des Palmes académiques en 2014.

Donc, cette dernière remplit les conditions quant à la remise de cette insigne aux récipiendaires en question.

3.Posté par DUPONT le 23/03/2016 11:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il ferait bien d'aller voir et régler le gros malaise au sein du collège de FAAA,

le fraichement palmé , car il y a le feu la bas,
et c'est c'est sérieux, qu'il montre son 'implication" et sa volonté intacte" au profit de l'éducation en Polyénsie,...et pour les polynésiens,..

4.Posté par DR le 23/03/2016 11:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

à RC: le ministre a elle le grade au moins égal que celui du récipiendaire delmas?

si je lis bien, Non!.

on prend quelle référence,
maitre d'internat à ses début,
ou le grade de proviseur?

5.Posté par Bodouin le 23/03/2016 11:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment, parti en Métropole en 2013, a-t-il pu revenir 2 ans seulement après alors que la règle est de 3 ans minimum!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Félicitations pour les palmes, ça pourra lui servir pour aller se baigner dans l'académie. encore une histoire de gros poisson!

6.Posté par Taahoatutafe le 23/03/2016 15:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Eh oui! Gros malaise du coté du Collège HENRI HIRO et pas un mot ou une pensée pour les profs qui subissent ces outrages et on préfère remettre des merdailles des palmes ... Quant à l'ocenisation des cadres le vice recteur place qui il veut à tous les postes clés. C'est vrai aussi, avec ça la petite ministre a à sa main ces directeurs. Au fait, on va chercher du coté de TRIFOUILLIS les OIES une inspectrice d'éducation pour un poste à responsabilité, alors que nous avons 13 inspectrices (eurs) locaux qui pourraient remplir les conditions. Tous les mêmes ces ministres et dire que nous avons voté pour eux!!! Vivement les prochaines élections

7.Posté par Pavlova le 23/03/2016 20:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ RC on pourrait savoir pourquoi Madame la ministre Sanquer a ete decoree des Palmes academiques ? Qu'a-t-elle bien pu faire pour etre honoree ? Decidemment on colle des medailles de chocolat a n'importe qui ? Car je suis desole depuis qu'elle est ministricule on a rien vu de transcendant sauf ses lacunes en francais...parlons pas du reo maohi elle pipe que dalle ! Et elle en chargecde l'Education comme Papa l' aussi ete .....aue ho'i e mea aroha to tatou mau tamarii !

8.Posté par R C le 23/03/2016 21:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

evynstarr
à DR: en réponse à votre question, l’ordre des Palmes Académiques comprend trois grades : Chevalier, Officier, et Commandeur.

Selon le protocole, cet ordre est remis par une personne honorée au moins du même grade, ensuite il est fait l'éloge du récipiendaire avant la remise officielle de la médaille réglementaire par un membre du gouvernement ou par une autorité académique, à défaut par le représentant de la section de l'Association des Membres de l'OPA ou par un parrain choisi par le nouveau promu.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués