Tahiti Infos

La magie du 'ori Tahiti par Myriam Stroken


Tahiti, le 29 novembre 2021 - Les danseuses de ‘ori tahiti sont au cœur de la nouvelle exposition de Myriam Stroken, visible jusqu'au 4 décembre à la Galerie des Tropiques. Elle revisite l’univers de la danse, encore et toujours. Son inspiration à ce sujet semble sans limite.

Il y a quelques mois, Myriam Stroken proposait une rétrospective de son travail polynésien sur les 25 dernières années. Elle revient cette fin d’année avec des huiles inédites inspirées par le monde du ‘ori Tahiti. "Dans le prolongement de son travail inspiré par le 'ori tahiti, on trouve une trentaine de tableaux mettant en scène les gracieuses, élégantes et séduisantes danseuses du Heiva", commente Rose Vermande de la Galerie des Tropiques. Elle expose l’artiste depuis des années. "Les danseuses sont magnifiées, elles deviennent des créatures à part entière de son univers personnel", ajoute la galeriste. Myriam Stroken revisite et renouvelle à chaque fois ses approches techniques et esthétiques.

Myriam Stroken maîtrise le dessin, l’aquarelle, le pastel, la peinture à l’huile. Pour elle, chaque tableau est une véritable histoire, une aventure au cours de laquelle elle cherche à "transmettre des émotions". L’esthétique compte pour l’artiste, mais il n’y a pas que ça. Son style est minutieux, elle travaille le détail. Ses personnages, des femmes expressives, en mouvement, composent son univers.

Autodidacte

L’artiste consacre sa vie à la peinture. Elle est autodidacte. Elle a démarré très tôt, influencée par les grands maîtres de la peinture flamande. Hollandaise d’origine, elle garde un souvenir émue de la "Jeune fille à la perle" peint vers 1665 en par Johannes Vermeer. Sa composition et l’atmosphère qu’il dégage en font une toile unique. "J’ai été frappée par ce tableau, je crois que c’est lui qui m’a donné l’envie et le goût de peindre."

La peinture a commencé à prendre de la place dans sa vie quand elle a commencé à exposer. Une première galerie lui a donné sa chance en 1984, à Port-Vila au Vanuatu. Dix ans plus tard, elle arrivait en Polynésie où elle a continué à peindre. Elle a présenté des œuvres aux cours d’expositions collectives et individuelles.

Depuis quelques années, elle se concentre sur le thème du ‘ori Tahiti. Elle construit de nouvelles ambiances, présente les sujets différemment, elle se réinvente et donne à son thème de nouvelles perspectives. La grâce des danseuses, leurs gestes lui parlent en particulier. Elle compose ses toiles sur la base du personnage central. Puis, de toile en toile, c’est tout un monde qui émerge.


Pratique

Jusqu’au samedi 4 décembre à la Galerie des Tropiques.
Horaires : du mardi au vendredi de 9 heures à midi et de 14 heures à 17 heures. Le samedi de 9 heures à midi.

Contacts

FB : Galerie des Tropiques
Tél. : 40 41 05 00

Rédigé par Delphine Barrais le Lundi 29 Novembre 2021 à 16:48 | Lu 586 fois