Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



La jeunesse s’inquiète pour son avenir


Teiva Prudhomme est étudiant en seconde au lycée Paul Gauguin à Papeete. Préoccupé par les problématiques d’environnement, il a proposé spontanément cette thématique pour rédiger cet article à l’occasion de son stage d’exploration en entreprise chez Tahiti Infos


PAPEETE, le 20 mars 2019- A l’occasion d’une manifestation internationale, plus de deux cent jeunes, inquiets pour leur environnement, se sont mobilisés le vendredi 15 mars 2019 devant l’Assemblée à Papeete.

Vendredi 15 mars 2019, des adolescents et enfants du monde entier ont oublié l’école pour défendre la cause environnementale. Les jeunes, désormais impactés par les problèmes d’environnement, rejettent “les mauvaises habitudes des générations précédentes” et veulent “que cela change”

Marcher et faire la grève un jour dans l’année peut amener au déclenchement d’une prise de conscience mais ne suffira malheureusement pas.

Une journée pour ramasser les déchets sur la plage de Taaone devait avoir lieu, mais n’a pas pu se concrétiser à cause des intempéries le samedi 16 mars 2019. Elle sera décalée et il y en aura plusieurs dans l’année afin que chacun puisse apporter de l’aide à la planète. Ce genre de comportement éco-citoyen doit devenir plus qu’un mouvement, un réflexe.

Paru dans le magazine Sciences et Avenir du 18 mars 2019, un article parle d’une baleine qui a été retrouvée avec 40kg de sacs plastiques dans l’estomac. Plus de 5000 milliards de sacs en plastique sont consommés par an dans le monde. “Il faut que cela cesse ! » estime une jeune manifestante.

« A notre échelle le seul moyen de réagir est de changer, plus que nos mauvaises habitudes, notre manière de vivre, nous devons revenir à une façon de penser, une logique éco-citoyenne qui va au-delà du ramassage de déchets. Les générations précédentes n’étaient que très peu, voire pas du tout préoccupées par l’environnement, c’est pour cela que la planète connaît un réchauffement climatique encore plus important. Si on s’était inquiété pour l’environnement dès le début, tout n'irait pas si mal. Mieux vaut prévenir que guérir. »

Vendredi 15 mars 2019, plus de 200 jeunes ont donc privilégié l’environnement à l'école et se sont rassemblés sur la place Tarahoi pour manifester. Cette marche pacifique a démontré que les jeunes se sentent de plus en plus concernés par l’environnement qui, finalement, est un enjeu pour leur avenir.

“Il n’y a pas de planète B” “Ta planète tu la préfères bleue ou bien cuite ?”

Ces mots sont ceux des jeunes lors des marches dans le monde.

“Pour conclure nous devons agir maintenant, chacun a son niveau, mais tous ensemble avant qu’il ne soit trop tard.”

TEIVA PRUDHOMME
ETUDIANT STAGIAIRE POUR TAHITI INFOS



Quelques réflexions sur les causes du réchauffement climatique

A l’époque les gens mangeaient raisonnablement mais cela était uniquement une question de moyens, on a voulu rendre la vie plus simple (jetable, consommable, la surproduction, la surconsommation) ce qui a entraîné un désastre écologique (pollution, gaz à effet serre). Les nombreux échanges commerciaux internationaux utilisant de gros navires ou des avions beaucoup plus importants ont accentué le taux de pollution. Aujourd’hui l’homme tente de revenir à une vie plus simple (produit réutilisable, bouteille en verre, suppression des pailles et limitation de l’usage et de la production de plastique).
L'idéal serait que chacun fasse son compost, que chacun fasse un tri sélectif, que chacun fasse du recyclage, privilégie le covoiturage, mange des produits locaux, ceci pour éviter la surconsommation, et les nombreux transits, et donc la pollution.
Bien sûr, il y a d’autres solutions bien plus importantes comme l’utilisation d'énergie renouvelable afin d'éviter l’utilisation de pétrole, de charbon et donc éviter le réchauffement climatique.

Il faudrait privilégier l’énergie hydroélectrique, qui est une énergie renouvelable, d'un faible coût et qui est responsable d'une faible émission de gaz à effet de serre. Les éoliennes, panneaux solaires sont aussi de très bonnes solutions mais sont très coûteuses.
Le réchauffement climatique est aussi un phénomène naturel lié au changement d’axe de la Terre par rapport au Soleil mais aussi à la circulation atmosphérique et aux courants marins.

Rédigé par Teiva Prudhomme le Mercredi 20 Mars 2019 à 15:55 | Lu 1657 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Septembre 2020 - 15:48 ​171 plants de paka saisis à Faaone

Vendredi 25 Septembre 2020 - 15:29 ​Un nouveau décès lié au Covid-19 au fenua

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus