Tahiti Infos

La grogne hospitalière reprend à Uturoa


La grogne hospitalière reprend à Uturoa
Tahiti, le 4 septembre 2023 - Six mois après une grève dure à Uturoa, les personnels de santé alertent le ministre de tutelle que les armes syndicales pourraient être reprises.
  
 
Un communiqué envoyé lundi soir par le syndicat du personnel de santé des Îles Sous-le-Vent, laisse présager une reprise de la grogne sociale à l'hôpital de Uturoa, là où une grève s'est déjà tenue en février de cette année. Depuis le 4 juin, nous n’avons à maintes reprises, à maints courriers, courriels et autres moyens de communication cessé de vous adresser nos doléances pour faire fonctionner l’hôpital de Uturoa”, explique le syndicat dans un communiqué tant adressé à la presse qu'au ministre de la Santé, Cédric Mercadal.
“Aujourd’hui après un bilan de 100 jours, nous sommes toujours au point mort”, poursuit le syndicat.
 
Dans une missive de deux pages, les professionnels de santé demandent que soit régularisées les précédentes revendications : “Les 120 personnes de santé qui effectuent des heures supplémentaires sans rechigner ne sont toujours pas payées”, “l’attente des 15 postes supplémentaires qui doivent permettre aux habitants des Raromatai de suivre des soins de manière optimale et sécuritaire”.
 
“Le mur du silence auquel nous nous heurtons depuis trois mois a tué la bonne volonté et le dévouement de 10 personnels soignants qui quittent leurs fonctions ou qui ne les renouvellent pas aux conditions proposées”, conclut le communiqué. Continuons sur cette lancée et nous aurons un hôpital fantôme dans une île qui sera l’exemple d’un désert médical polynésien.

Rédigé par Bertrand PREVOST le Lundi 4 Septembre 2023 à 20:30 | Lu 2188 fois