Tahiti Infos

La fondation Pew en mission de consultation aux Australes


ARCHIPEL DES AUSTRALES, le 18 avril 2015. En mai 2014, le gouvernement de Polynésie française a invité l’association Pew à soumettre des recommandations pour élaborer une stratégie de gestion de l’environnement marin des Australes. Les communes des Australes ont voté ensuite une délibération appelant à la création d’une grande Aire Marine Protégée dans les eaux de cet archipel. Un processus participatif a donc été initié pour consulter les populations des Australes et proposer un projet d’Aire Marine Protégée concerté et représentatif de leurs attentes.

Une troisième mission de consultation des populations des Australes a eu lieu à Rimatara, Rurutu, Tubuai et Raivavae du 8 au 15 avril 2015. L’équipe de Pew - Polynésie française était accompagnée par Frère Maxime, vice-Président de la Fédération des Associations de Protection de l’Environnement de Polynésie française pour faciliter les consultations. En collaboration avec les communes, des réunions publiques ont été organisées dans chaque district des îles. Des ateliers participatifs ont été menés par petits groupes pour répondre à deux questions principales : Pourquoi créer une Aire Marine Protégée aux Australes (quels besoins, quelles attentes, quels objectifs) ? Et comment (quelles mesures de gestion, quel zonage, quel niveau de protection) ?

Les habitants des îles ont confirmé leur intérêt marqué pour le projet d’Aire Marine Protégée et sont venus nombreux aux ateliers de consultations. Les résultats de ces ateliers, complétés par de nombreux entretiens semi directifs et des exercices de cartographie participative, seront synthétisés dans un rapport qui sera soumis au gouvernement.

Sur le même sujet, lire un précédent article en CLIQUANT ICI

Rédigé par Compte rendu de mission rédigé par Pew le Samedi 18 Avril 2015 à 12:42 | Lu 1243 fois
           



Commentaires

1.Posté par manoivi le 20/04/2015 15:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je pensais que les commentaires constructifs étaient les bienvenus, mais je vois que sous la pression de Piew International vous avez retiré le mien.
J'avais juste un peu de considération pour ces gens qui m'ont appelé au téléphone, mais je vous qu'ils sont aussi voyous que les lobbys politiques et industriels qu'ils accusent de leur mettre des bâtons dans les roues,
A votre niveau, je ne sais pas quel jeu vous jouez, je ne fais pas de politique et je dis ce que je pense, en toute sincérité mais il faut bien l'avouer, nous ne sommes pas en démocratie.
Argent quand tu nous tiens,