Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

La fête du tsoung célébrée dignement samedi au parc Paofai



Pour célébrer la fête du tsoung, le public a eu droit à une démonstration de la préparation de ce met, pour le bonheur des petits et des grands
Pour célébrer la fête du tsoung, le public a eu droit à une démonstration de la préparation de ce met, pour le bonheur des petits et des grands
PAPEETE, le 12/06/2016 - Chaque année, la communauté chinoise organise la fête du tsoung, un met à base de riz gluant et de viande préparé durant les périodes de disettes. Cet événement rend aussi hommage au poète Qu Yuan, qui a mis fin à ses jours en se jetant dans une rivière. D'où la présence des dragons boat, samedi, pour représenter les bateaux utilisés par la population pour repêcher le défunt poète. Pour la célébration de cette fête, la communauté chinoise a décidé de partager sa culture avec les polynésiens, samedi dernier.

La fête du tsoung "est organisée le 5ème jour du 5 mois de l'année lunaire", comme le précise, Didier Chanzy, président de l'association Si Ni Tong. Un événement important pour la communauté chinoise, puisqu'il symbolise "les périodes de disettes".

Le tsoung est préparé à base de riz gluant avec à l'intérieur un morceau de viande et sa préparation est longue.

En Chine, le tsoung est préparé différemment d'une région à une autre, "il y a deux sortes de tsoung : le tsoung salé qui est en forme de gâteau de riz allongé et le tsoung sucré, sous forme de cône ou de pyramide. Ils correspondent à deux régions différentes. Le tsoung sucré vient de la Côte Est, alors que le tsoung salé est issue de la région côté ouest", explique Didier Chanzy.

Mais la fête du tsoung rend aussi hommage au poète Qu Yuan qui s'est donné la mort en se jetant dans la rivière, dans l'antiquité chinoise. "Les villageois ont voulu le récupérer dans la rivière. Donc, ils ont cherché avec leurs bateaux en jetant dans la rivière des grains de riz avec de la viande pour éviter que les poissons mangent le poète", raconte le président de Si Ni Tong. "Quand il a vu cela, le poète est revenu des cieux pour les remercier. Il leur demanda de continuer à le faire sous la forme du tsoung."

Du coup, la fête du tsoung est devenue populaire en Chine, et pour ne pas oublier le geste des villageois, les Dragons Boat ont vu le jour. "Aujourd'hui en Chine, c'est un sport national avec des millions d'adeptes."

En Polynésie, une fédération polynésienne de dragon boat a été créée en 2012.

Pour célébrer dignement la fête du tsoung en Polynésie, la communauté chinoise a voulu partager sa culture avec le public polynésie. Plusieurs ateliers ont été mis en place (boulier, mah-jong et calligraphie) au parc Paofai, samedi matin. L'association Phisigma était aussi présente avec son groupe d'ukulele.

Le public venu nombreux a pu découvrir ces spécialités chinoises. Une démonstration de préparation de tsoung a également été proposée et sur le plan d'eau, le public a pu profiter d'une initiation au Dragon Boat.

La recette du Tsoung a été affichée pour permettre au public de la refaire à la maison
La recette du Tsoung a été affichée pour permettre au public de la refaire à la maison

Le boullier ou calculatrice chinoise, un vrai casse-tête pour les débutants
Le boullier ou calculatrice chinoise, un vrai casse-tête pour les débutants

L'atelier du Mah-jong, les dominos chinois, très apprécié aussi de public
L'atelier du Mah-jong, les dominos chinois, très apprécié aussi de public

Pour celles et ceux qui souhaitaient écrire leur nom en chinois, l'atelier de calligraphie était la solution
Pour celles et ceux qui souhaitaient écrire leur nom en chinois, l'atelier de calligraphie était la solution

Le groupe des vahine de l'association Phisigma avec leur ukulele samedi, pour démontrer que la communauté chinoise s'est bien imprégnée de la culture polynésienne
Le groupe des vahine de l'association Phisigma avec leur ukulele samedi, pour démontrer que la communauté chinoise s'est bien imprégnée de la culture polynésienne


Rédigé par Corinne Tehetia le Dimanche 12 Juin 2016 à 14:42 | Lu 1818 fois






Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance