Tahiti Infos

La dépression Nat s'affaiblit


Tahiti le 7 février 2024 – De forte mardi soir à modérée ce mercredi matin, la dépression Nat s'affaiblit. C'est en première partie de soirée ce mercredi qu'elle atteindra son pic avec de fortes pluies attendues. Les écoles et garderies seront fermées encore ce jeudi et les navettes entre Tahiti et Moorea seront suspendues entre ce mercredi 13h et jeudi 13h. Toutes les activités nautiques et en montagne sont également interdites.
 
C'est à 6h30 ce mercredi matin que le haut-commissaire Eric Spitz, entouré des représentants du Pays, de Météo France, de la gendarmerie et de la protection civile a tenu une conférence de presse pour faire le point sur l'évolution de la dépression tropicale Nat. "On a une dépression tropicale Nat qui était forte hier et qui s'affaiblit. Dans la soirée, elle est passée à modérée", a ainsi déclaré le haut-commissaire ce mercredi matin appelant néanmoins à rester vigilant et à limiter ses déplacements autant que faire se peut.
"Ce matin à 2h, elle était à 200 km au sud-ouest de Raiatea et à 280km à l'est sud-est de Tahiti. Elle va suivre la même trajectoire et sera au plus près de Tahiti en première partie de soirée (mercredi), a ainsi expliqué le directeur régional de Météo France, Philippe Frayssinet. "On reste sur des vents de 60 à 70 km/h avec des rafales pouvant atteindre 90 à 100km/h", a-t-il poursuivi. Ce sont surtout les fortes précipitations qui sont à craindre ainsi que la houle avec des creux " de 4 mètres à 4,50 mètres".
 
Restrictions maritimes
 
C'est d'ailleurs en raison de ces fortes pluies qui peuvent aller jusqu'à "200 litres par mètre carré", que les îles du Vent ont été placées en vigilance rouge ce mercredi. D'autant que les sols sont déjà gorgés d'eau. La vigilance orange pour vents violents est décrétée aux îles du Vent et aux îles Sous-le-Vent.

Concernant les restrictions, les écoles, garderies et crèches resteront fermées ce jeudi. Les navettes entre Tahiti et Moorea seront interrompues à partir de 13h ce mercredi jusqu'à 13h jeudi. Des arrêtés seront pris du côté du Pays et de l'Etat pour interdire l'accès aux vallées et aux montagnes. Interdiction aussi de toute activité de loisirs nautiques "depuis minuit et jusqu'à samedi", a précisé le représentant du Pays, en raison de la forte houle. Les surfeurs qui se risqueraient à braver cette interdiction seront "sortis de l'eau" et verbalisés par les gendarmes qui déploient un dispositif de contrôle dans toutes ces zones.
 
Pas de dégâts
 
En revanche, pas de restriction sur le plan aérien. "Chaque compagnie prend ses responsabilités", précise Eric Spitz qui rappelle aussi qu'un centre d'appel (le 444 210) a été mis en place pour rassurer la population. 34 appels ont ainsi été reçus hier "essentiellement pour des soucis de garde d'enfants ou de circulation maritime". Pas de restriction non plus au niveau de la circulation routière même si la prudence est de mise, notamment en raison des glissements de terrain qui peuvent intervenir.
 
Mis à part "quelques coupures électriques", "quelques arbres tombés sur la chaussée", et "quelques écoles évacuées par principe de prudence", pas de conséquences significatives du côté des îles Sous le vent, a noté Cécile Macarez, la directrice de la protection civile qui fait un travail d'anticipation et de coordination important, et qui est en relation avec les mairies dont les services sont mobilisés pour notamment faire face aux débordements de rivières.
Le phénomène s'est donc "dissous en arrivant aux îles Sous le vent et aux îles Du vent" s'est réjoui Eric Spitz qui précise que "dès qu'elle aura quitté Tahiti, de modérée, elle se transformera en dépression tropicale faible".
 
 
 
 

Conseils de sécurité aux usagers de la route

Ces conditions météorologiques appellent une vigilance accrue de la part de tous, et en particulier des usagers de la route, rappelle le haut-commissariat qui conseille ainsi d'éviter tout déplacement, de se renseigner avant d'en entreprendre un, d'être très prudent, et de respecter les déviations si elles sont mises en place. Il est aussi conseillé d'allumer ses feux de croisement pour être mieux vu, d'être particulièrement vigilant sur les routes qui risqueraient d'être submergées et de se méfier de l'aquaplaning. Non seulement c'est dangereux mais cela peut aussi provoquer d'énormes embouteillages comme on a déjà pu le constater cette semaine. Prenez aussi toutes les précautions pour mettre vos biens en sécurité face à la montée des eaux dans les zones inondables, de mettre vos animaux à l'abri et de couper l'électricité et le gaz. Enfin, restez informés en écoutant la radio ou en consultant le site internet de Météo-France : www.meteo.fr, ou composer, en cas d'urgence le 18 à terre ou le 16 en mer. Par ailleurs, le numéro du centre d'appel mis en place pour rassurer la population mais aussi faire remonter les informations à la protection civile est le 444 210.

Rédigé par Stéphanie Delorme le Mercredi 7 Février 2024 à 08:14 | Lu 5040 fois