Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



La demande de réintégration des ex-InterContinental renvoyée au 20 janvier



Tahiti, le 16 décembre 2019 - La requête demandant l’annulation des licenciements des quatre salariés de l’Intercontinental de Moorea, mis en cause pour viol puis blanchis, devait être étudiée lundi matin par le tribunal du travail. Elle a finalement été renvoyée au 20 janvier.

Les quatre anciens salariés de l’hôtel de Moorea licenciés pour “faute grave” le 23 septembre dernier à la suite des accusations de viol d’une de leurs collègues ont déposé un recours devant le tribunal du travail pour demander l’annulation de leurs licenciements. Les quatre hommes, blanchis suite au classement sans suite de l’enquête ouverte à leur encontre, demandent à retrouver leurs emplois.

Violation des libertés fondamentales

La requête, déposée le 6 décembre par leur avocat, Me Stanley Cross, devait être étudiée lundi matin par le tribunal du travail. L’avocat de la direction de l’Intercontinental s’étant constitué tardivement, l’audience de plaidoiries a été renvoyée au 20 janvier à 14 heures.

Au terme du renvoi lundi, Me Cross a expliqué que ce référé était destiné à faire constater la nullité des licenciements : “Ils ont été licenciés sur la base de témoignages anonymes et cela constitue une violation des libertés fondamentales tel que le démontre la jurisprudence relative à un arrêt rendu par la Cour de cassation le 4 juillet 2018.”


 

Rédigé par Garance Colbert le Lundi 16 Décembre 2019 à 10:58 | Lu 2518 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus