Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


La "cuisine Robinsonne" de Céline Aubert



TAHITI, le 25 janvier 2021 - Céline Aubert, installée aux Marquises depuis 2016, aime cuisiner avec ce qu’elle a sous la main. Ou plutôt ce qu’elle trouve en se promenant dans les vallées, en arpentant les monts, en chassant ou pêchant. Elle aime manger et cuisiner. Elle le raconte en ligne et, bientôt espère-t-elle, avec un livre.

Elle relate ses aventures sur un blog et par l’intermédiaire d’une chaîne Youtube et du réseau social Facebook.

Les internautes peuvent donc suivre les expériences de Céline Aubert au fil du temps, s’enrichir de ses précieux conseils et découvrir des recettes, comme par exemple, le jambon de poisson, la confiture de tamarin, le poisson à la braise et la salade de pourpier.

Dans le prolongement de ces parutions, Céline Aubert a rédigé et illustré un livre, qui n’est pas encore publié. "J’ai créé le blog pour vous faire partager l’aventure culinaire et littéraire que j’ai entreprise. Mon but est de proposer un livre de cuisine plein d’humour et de réflexions sur la place de l’homme et de la femme dans la nature."

Les recettes sont originales. Elles sont émaillées d’anecdotes et courts récits concernant par exemple la récolte des ingrédients.

Dans l’ouvrage, il y a différents chapitres qui présentent les recettes par ingrédients, abordent la problématique de la conservation. "Je suis revenue à des trucs de grand-mère, la salaison, la confection de bocaux, de confiture."

Les aliments sont triés par facilité d’accès. Il y a, par exemple pour la mer, les poissons de lagon qui vivent en faible profondeur, puis ceux qui vivent plus loin des côtes. Sur terre, cela commence par l’escargot et se termine par le cochon sauvage.

"Faire avec ce qu’on a"

Céline Aubert adore se promener, récolter ce qu’elle trouve, tester des recettes avec les différentes parties des plantes (racines, feuilles, fruits).

Elle chasse en mer et sur terre. Elle est gourmande, elle est passionnée par la cuisine et a eu cette idée de "faire avec ce qu’on a", pour plusieurs raisons.

Elle est partie de Paris en bateau quelques mois seulement après avoir terminé ses études. Elle a un master de géographie obtenu à la Sorbonne.

Un an avant le grand départ, avec son compagnon, elle a acheté une embarcation qu’elle a amarrée sur les quais de la capitale française.

Le couple a vécu dedans avant de partir. Il a ensuite rejoint le Sénégal via les Canaries et le Cap-Vert. Il a traversé l’Atlantique, gagné la Guyane et a pris la direction de la Patagonie avant finalement de rebrousser chemin pour emprunter le canal du Panama. En 2016, le couple a débarqué aux Marquises. Il y est toujours.

Pêche aux thons et élagage

En arrivant, ils ont perdu leur bateau. Pendant six mois, Céline Aubert a travaillé avec des pêcheurs, allant à la pêche aux thons sur les bonitiers et poti mārara, elle a effectué des travaux d’élagage.

Avec son compagnon, elle a racheté un bateau avec lequel ils proposent ensemble des croisières dans l’archipel.

En cours de route, Céline Aubert a pris notes des recettes pratiquées, des aliments consommés. Contraintes par un budget serré, elle a toujours limité l’achat de produits et plats en magasin. Elle privilégie ce qu’elle trouve dans la nature. Elle s'imprègne du savoir des personnes rencontrées.

Elle s’intéresse également aux liens établis entre l’homme et son alimentation. "Quand on va chasser, on a un tout autre rapport à la nourriture que quand on achète sa viande sous cellophane."

Enfin, elle est sensible aux problématiques d’environnement, de changement climatique, de préservation de la planète.

Sa démarche s’inscrit dans une volonté de consommer local, de valoriser ce qui l’entoure et d’en prendre soin. Son livre n’est donc pas un simple ouvrage de recettes.

C’est tout un mode de vie et une philosophie qu’elle dévoile. Et puis un jour, elle reprendra la mer. "J’ai envie d’aller voir les glaces", dit-elle. Mais avant "il y a encore tellement à découvrir en Polynésie".

Jambon de poisson
  • Jambon de poisson
  • Confiture de tamarin
  • Cuisine robinsonne
Contacts

Blog de Cuisine Robinsonne
Mail : [email protected]

Tel. : 87 25 50 71
FB : Cuisine robinsonne


Rédigé par Delphine Barrais le Lundi 25 Janvier 2021 à 08:03 | Lu 2331 fois






Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 7 Mars 2021 - 08:07 Les droits des femmes fêtés samedi à Atuona

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus