Tahiti Infos

La chasse à Shell Va'a presque ouverte à Hawaiki Nui


Vainqueurs une nouvelle fois de toutes les grandes courses de la saison, les rameurs de Shell Va'a se présentent à Huahine dans les meilleures dispositions.
Vainqueurs une nouvelle fois de toutes les grandes courses de la saison, les rameurs de Shell Va'a se présentent à Huahine dans les meilleures dispositions.
Huahine, le 31 octobre 2023  - Le départ de la 30e édition du Hawaiki Nui Va'a sera donné mercredi à Huahine. Cinquante-quatre équipages sont engagés dans la catégorie reine des seniors hommes où le triple tenant du titre, Shell Va'a, est une nouvelle fois annoncé comme grandissime favori à sa propre succession. Derrière, ça pousse très fort avec le Team Air Tahiti Va'a, plus proche poursuivant des Shelliens cette saison et lors de la dernière édition de la grande course aux Raromata'i. Sans oublier évidement d'autres outsiders comme le Team OPT, Hinaraurea, Paddling Connection, Manihi Va'a, Po Pora Te Hoe Mamu ou encore Mataiea Va'a. 

“Hawaiki Nui, ce n'est pas comme les autres courses du calendrier.” Cette déclaration pourrait sortir de la bouche de n'importe quel amateur de va'a, mais quand elle vient de David Tepava, pēperu huit fois vainqueur de la grande course aux Raromata'i, on comprend que l'on va presque basculer dans une autre dimension à partir de mercredi, quand le départ de la première étape sera donné à Huahine. Et bien évidemment, le coach barreur de Shell Va'a et ses 12 protégés sont annoncés une nouvelle fois comme les grandissimes favoris à leur propre succession. 

Comme les saisons précédentes, l'équipe d'Albert Moux se présente aux îles Sous-le-Vent avec le plein de confiance. Le Marathon Polynésie La 1ère, la Vodafone Channel Race, le Fa'a'ati Moorea, les courses du Heiva... encore une fois, rien n'a échappé à l'ogre shellien. Mais comme l'a indiqué David Tepava, le Hawaiki Nui reste une course à part. “Au Hawaiki Nui, les équipages sont vraiment au top de leur forme. On sait que c'est la course la plus dure et la plus belle. Quand tu la gagnes, c'est toi le champion de l'année”, ajoute le barreur. Mais pas question pour autant de se défiler devant le véritable objectif. “Lorsque l'on s'aligne sur une course, l'objectif, c'est de gagner, c'est sûr. Et c'est pour ça que l'on se prépare toute l'année, pour être prêt pour cette course.”

Air Tahiti pousse fort

Le Team Air Tahiti Va'a reste sur trois podiums de suite au Hawaiki Nui. Et cette année, les Aviateurs ont bien l'intention de faire tomber Shell Va'a.
Le Team Air Tahiti Va'a reste sur trois podiums de suite au Hawaiki Nui. Et cette année, les Aviateurs ont bien l'intention de faire tomber Shell Va'a.
Derrière les Shelliens, le Team Air Tahiti Va'a, deuxième du général l'année dernière, semble le mieux armé pour contrecarrer la domination de l'équipage de Fare Ute. Vainqueur, avec panache, de la troisième étape lors de la précédente édition de la course, Matahi Tapatoa et ses hommes aimeraient désormais concrétiser tout le travail effectué au cours des dernières années. “L'objectif évidemment, c'est de concrétiser ce rêve de remporter le Hawaiki Nui”, confie Tapatoa. “Comme tous les entraîneurs, on rêve d'amener notre équipe vers le sommet. Ça va faire plusieurs années que mes rameurs font beaucoup de sacrifices. Au bout d'un moment, tu as forcément envie de goûter à la victoire.”

L'année dernière, la deuxième étape avait été fatale aux aviateurs de Faa'a. Et pour “rectifier ses erreurs”, Air Tahiti a aligné sur les dernières petites courses du calendrier deux équipages. L'idée étant de tester le maximum de rameurs et d'avoir les meilleures compositions et combinaisons en vue du grand rendez-vous de l'année. “On est venu à dix rameurs pour ce Hawaiki Nui. Sur les dernières courses, on voulait voir qui étaient nos dix meilleurs rameurs. Nos équipages ont vraiment bien tourné sur ces courses et on est satisfait du groupe que l'on a”, ajoute le coach du Team Air Tahiti Va'a. Des aviateurs qui peuvent toujours compter sur leurs cadres comme Kyle Taraufau et Hotuiterai Poroi. 

Le Team OPT et Hinaraurea en embuscade

Lono Teururai, rameur de Hinaraurea et ancien vainqueur du Hawaiki Nui Va'a avec EDT Va'a.
Lono Teururai, rameur de Hinaraurea et ancien vainqueur du Hawaiki Nui Va'a avec EDT Va'a.
En plus d’Air Tahiti, le Team OPT et Hinaraurea semblent également être de sérieux outsiders. Lono Teururai et Hinaraurea, troisième du général l'année dernière, se présente sur cette édition avec neuf rameurs. “L'équipe est prête. L'avantage, cette année, c'est qu'on a pu s'entraîner un peu plus tôt. On s'est mis en préparation Hawaiki Nui en août et l'on se sent prêt pour le départ de mercredi”, explique Teururai. “On est venu avec neuf rameurs avec la possibilité de mettre trois gars frais pour le tronçon entre Raiatea et Taha'a. Mais pour le moment, on se focalise que sur la première étape et l'on verra selon le résultat à Raiatea comment on aborde l'étape de jeudi.”  

Le Team OPT, de son côté, aura certainement très à cœur de rattraper son Hawaiki Nui catastrophique de l'année dernière. Les Postiers, après une première étape cauchemardesque finie à la 20e place, avaient finalement terminé 11es du général à quasiment 30 minutes de Shell Va'a. Et le Team OPT se présente à Huahine avec des rameurs en grande forme sur le plan individuel. Tuatea Teraiamano et Temoana Taputu ont notamment terminé dans le top 10 du Hawaiki Nui Solo en septembre. Et le vainqueur du Super 'Aito 2022, Manarii Flores, est également présent pour les Postiers. 

Pas à l'abri de surprises

Heiva Paie-Amo, capitaine de Mataiea Va'a.
Heiva Paie-Amo, capitaine de Mataiea Va'a.
Si l'on attend un quatuor Shell-Air Tahiti-OPT-Hinaraurea, les surprises restent également possibles, et heureusement. L'année dernière, lors de la première étape entre Huahine et Raiatea, Paddling Connection avait surpris son monde en terminant troisième. Des équipages comme Mataiea Va'a, Manihi Va'a, Po Pora Te Hoe Mamu ou encore les Hawaiiens de Kalahui Kai peuvent également être de belles surprises. “Je sens vraiment notre équipe en confiance et je sens que l'on peut faire quelque chose cette année”, affirme le capitaine de Mataiea Va'a, Heiva Paie-Amo. “On espère au moins terminer encore dans les dix et peut-être performer encore plus et arriver dans le top 5 et pourquoi pas jouer le podium. Ça reste dans un coin de notre tête. Et puis, on a prouvé l'année dernière à Taha'a que l'on pouvait se battre pour le podium.”

En difficulté cette saison, Manihi Va'a se présente néanmoins au Hawaiki Nui avec confiance. “Je préfère partir tout doucement cette saison et bien finir sur la plus grande course de l'année”, déclare le président du club des Tuamotu, Teraitua Hugon. “L'objectif, ça sera de finir au moins dans le top 10. Après, si l'on peut gratter encore des places dans ce top 10 et aller chercher une cinquième place comme on l'a fait en 2019, ça serait bien. Mais on sait que la concurrence va être rude. Tous les équipages sont bien préparés, donc on verra ce qui arrivera mercredi sur la première étape.” Et la grande inconnue de ce Hawaiki Nui, c'est Pirae Va'a, emmené par Steeve Teihotaata. Les orange, absents de toutes les courses V6 cette saison, se présentent aux îles Sous-le-Vent sans véritable repère collectif. 

Mais ce qui est sûr, c'est que tous ces équipages n'auront qu'une cible à abattre ce mercredi. Shell Va'a. La chasse est ouverte. 

Rédigé par Désiré Teivao le Mardi 31 Octobre 2023 à 06:25 | Lu 1945 fois