Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


La Tortue d'Or reste à Arue



Tous les gagnants des Tortues d'Or 2018 (voir classement ci-dessous)
Tous les gagnants des Tortues d'Or 2018 (voir classement ci-dessous)
PAPEETE, le 19 mars 2019 - C'est la douzième année consécutive que la Tortue d'Or récompense la qualité du tri sélectif à Arue. Punaauia et Pirae clôturent le podium. Les efforts des 12 communes membres de Fenua Ma sont aussi récompensées avec plus de 7 millions de francs qui iront financer leurs associations.

La Tortue d'Or reste à Arue
Les Tortues d'Or 2018 viennent d'être dévoilées par Fenua Ma. Il s'agit bien sûr du syndicat en charge de la gestion, du traitement et du recyclage des déchets de 12 communes de Tahiti et de Moorea. Chaque année la cérémonie des Tortues d'Or lui permet de récompenser ses membres et clients qui se sont illustrés par leur engagement en faveur du tri sélectif.

Pas de surprises cette année. Dans le classement des 12 communes adhérentes, le podium est identique à l'année dernière. Arue remporte la Tortue d'Or, Punaauia remporte la Tortue d'Argent et Pirae s'empare de la Tortue de Bronze.

Le classement complet des Tortues d'Or 2018
Le classement complet des Tortues d'Or 2018
Dans le reste du classement, notons que Papara a complètement dévissé. Elle est même une des rares communes qui a réussi à recycler moins de déchets que l'année dernière (avec Arue, qui partait de très haut). Teva i Uta est la commune qui a le plus progressé dans le classement. Les pires communes pour le recyclage restent, indétrônables, Hitiaa O Te Ra et Taiarapu-Ouest (sans compter Faa'a qui n'est pas membre de Fenua Ma et ne fait aucun recyclage).

"C'EST L'INTÉRÊT DE TOUTES LES ENTREPRISES DE GÉRER LEURS DÉCHETS"

L'opération "1kg recyclé = 1 francs" atteint également un nouveau record avec 7 millions de francs collectés, qui seront redistribués par les communes à leurs associations, en particulier celles mobilisées pour le recyclage.

En ce qui concerne les communes qui ne sont pas membres du syndicat mais lui envoient leurs déchets à recycler, le classement change à peine. Bora Bora reste première, avec de belles performances de tri qui incluent même les déchets électroniques. La Perle du Pacifique est suivie par Huahine en deuxième pace et Raiatea qui ferme le podium. Les deux communes, membres de la même communauté de communes de Hava'i, ont simplement échangé de place par rapport à l'année dernière.

Pour les entreprises la formule est différente puisque c'est celle qui a le plus progressé qui est récompensée. Cette année, c'est Easy Market, qui a mis en place toute une stratégie de recyclage de ses déchets ces dernières années, qui remporte le prix. Maguelone Calvas, responsable RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) du groupe Louis Wane nous explique que "une entreprise qui se lance dans la réduction des déchets va réduire ses coûts. Ensuite, en termes d'image, les clients sont attachés à l'environnement et aux entreprises qui font des efforts. C'est l'intérêt de toutes les entreprises de mettre en place une stratégie de responsabilité sociétale."

Notons que chez les hôtels, c'est le groupe Intercontinental qui rafle les deux premières places du podium, avec le Brando en première place et l'Intercontinental de Faa'a en deuxième. Le Tikehau Pearl Beach Resort s'empare de la Tortue de bronze. Le classement était identique l'année dernière.

Enfin il y avait divers prix attribués. Chez les établissements scolaires, le podium rassemble le lycée de Taiarapu-Nui à Taravao, suivi du collège Maco tevane de Papeete, et enfin le collège de Punaauia. Chez les manifestations publiques, c'est le COL, qui a organisé les championnats du monde de Va'a, qui s'est illustré, suivi de la Nestlé Fitness Day et de la Fédération polynésienne de boxe.


Philippe Schyle, maire de Arue, Tortue d'Or 2018

Quel est le secret de la réussite de Arue qui a obtenu sa 12ème Tortue d'Or ?
C'est toujours le même secret : une forte volonté politique d'aller dans le sens d'une meilleure qualité de tri, une bonne organisation de nos services de collecte, une forte information et sensibilisation de la population avec une communication régulière via tous les moyens de communication dont nous disposons... Et de temps à autre un peu de répression, un recadrage de ceux qui ne trient pas correctement leurs déchets ou ne respectent pas les jours de collecte.

Les performances de Arue ont baissé cette année. Vous ne pouvez donc pas vous reposer sur vos lauriers ?
Je pense que le civisme est un travail de longue haleine. Ce n'est pas quelque chose de naturel et je le regrette. C'est affaire d'éducation, de volonté, de persévérance, et même sur Arue malheureusement nous avons quelques personnes qui ne respectent pas toujours la propreté de la commune.
C'est vrai que cette année j'ai relevé que nous avions baissé de 3 à 4 % dans la qualité du tri, ce qui témoigne bien qu'il ne faut pas relâcher ses efforts, d'autant plus que les communes voisines et rivales, je pense à Punaauia et à Pirae, sont de plus en plus en train de nous talonner. Je pense que ça va dans le bon sens. Mon rêve serait qu'un jour les 13 communes des Îles du vent puissent se retrouver ensemble sur la première marche du podium.

À Tahiti c'est Arue qui gagne, aux Îles-sous-le-Vent c'est Bora Bora... Est-ce que finalement il faut être une commune riche pour gagner la Tortue d'Or ?
Il faut être riche en imagination, riche en volonté, riche également au niveau de l'organisation, de la communication et de l'information auprès de la population. Je ne pense pas que ce soit forcément une question de budget. Prenez le cas de la communication. Avec mes collaborateurs nous communiquons énormément auprès de la population via Facebook, notre brochure distribuée à domicile, notre panneau numérique... Je pense que c'est un moyen facile à utiliser. Deuxièmement, le travail des mutoi est très efficace si les mutoi vont régulièrement auprès de la population pour leur dire 'attention, ce n'est pas bien trié'... Et enfin, et c'est le cas de mes agents de collecte, lorsqu'un bac vert n'est pas bien trié, ils ne le ramassent pas !



Simplicio Lissant, maire de Punaauia, Tortue d'Argent

Encore une fois en deuxième place, quel est ton sentiment ?
C'est un sentiment de satisfaction, on est deuxième c'est encore le podium, et on a amélioré nos résultats. C'est un encouragement pour nous de progresser encore, et il y a encore beaucoup à faire. Nous devons continuer ce travail auprès de nos administrés, mais aussi auprès de nos visiteurs qui quelque fois ne nous respectent pas toujours. Il faut manier la prévention, mais aussi la sanction pour ceux qui ne jouent pas le jeu.

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Mardi 19 Mars 2019 à 17:04 | Lu 9653 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués


















ranktrackr.net