Tahiti Infos

La Saint-Valentin a bravé les intempéries


Amandine Matera et William Kremer (42) se sont imposés comme le premier couple de la course de la Saint-Valentin, mais c’est bien le duo Schmit/Delbreil (juste derrière) qui s’est montré le plus rapide.
Amandine Matera et William Kremer (42) se sont imposés comme le premier couple de la course de la Saint-Valentin, mais c’est bien le duo Schmit/Delbreil (juste derrière) qui s’est montré le plus rapide.
Tahiti, le 11 février 2024 - La 26e édition de la course sur route de la Saint-Valentin a pu se tenir samedi en fin d’après-midi sur la commune de Arue malgré une météo peu encourageante. L’épreuve a miraculeusement bénéficié d’une accalmie entre son départ et son arrivée. Le duo Kohai Schmit/Noé Delbreil s’est imposé sur le parcours de 4,5 km, mais celui composé de Amandine Mater et William Kremer a fait 2e et a reçu le titre du premier couple de l’événement.
 
Le bureau de l’Association Sportive Courir en Polynésie (ASCEP) qui organise depuis maintenant 26 ans la course de la Saint-Valentin en partenariat avec la commune de Arue et sous l’égide de la Fédération d’athlétisme de Polynésie française a été bien inspiré de ne pas annuler son événement alors que les conditions météorologiques étaient exécrables samedi aux environs de 15 heures soit deux heures avant le départ de l’épreuve. La pluie et le vent ont en effet cessé d’abonder le temps que se déroule la course, les conditions météos se dégradant par la suite. Et si les organisateurs avaient enregistré l’inscription d’environ 80 duos, ils étaient tout de même 62 au départ de l’épreuve à 17 heures devant la mairie de Arue alors que les organisateurs auraient pu craindre une plus grande désaffection compte tenu d’un ciel continuellement changeant ces derniers jours au Fenua.
La participation a d’ailleurs satisfait Guy Ramon secrétaire de l’ASCEP et organisateur de l’épreuve : “Les conditions météos n’étaient pas vraiment bonnes dans l’après-midi mais on a maintenu l’événement car les courses sur route ne s’annulent pas pour cause de pluie et on a bien fait car le temps s’est amélioré avant le départ de la course. On est plutôt satisfait de la participation avec plus de 120 coureurs et dans la mesure où des inscrits ne sont pas venus probablement pour cause de mauvais temps. On a eu des participations plus importantes à la Saint-Sylvestre mais on constate que depuis l’effet Covid, la fréquentation est en baisse lors des courses sur route et que certains spécialistes se sont tournés vers le trail. Mais on a aussi beaucoup de jeunes qui viennent à la course sur route par le biais de l’athlétisme et du triathlon et je pense que la participation va aller en s’augmentant à l’avenir pour les courses sur route.” 

Entre performance et bons moments
 
Le parcours proposé samedi par l’ASCEP était long de 4,5 km avec un départ donné à la mairie de Arue, puis les coureurs prenaient la direction du rond-point du Rimap-P où ils se dirigeaient vers le stade du terrain militaire avant d’y faire un demi-tour. Puis retour vers la mairie de Arue où l’arrivée était jugée dans ses jardins avec obligation pour les participants de franchir la ligne main dans la main, geste particulièrement symbolique à la Saint-Valentin. L’aspect sportif était secondaire pour une bonne majorité des participants, l’essentiel étant de passer un bon moment en couple. Mais pour d’autres, le challenge était de réaliser le meilleur chrono possible et de viser les premières places du classement. Deux duos ont ainsi rapidement pris les devants, celui composé de Kohai Schmit et Noé Delbreil deux jeunes espoirs de l’athlétisme local qui participaient pour le fun ne pouvant figurer dans le classement couple, Amandine Mater et William Kremer remplissant eux les conditions et ayant les atouts sportifs pour s’imposer. Kohai Schmit et Noé Delbreil se détachaient dans le final pour remporter l’épreuve en 20’ 19’’, le duo Amandine Mater et William Kremer passant la ligne d’arrivée 19 secondes plus tard. Pauline Said et Jonathan Renault ont complété le podium scratch en 20’ 45’’. À souligner la 11e place du couple Gardon, Sophie et Thierry étant des fidèles de l’épreuve depuis 26 ans. Le prochain rendez-vous de course à pied aura lieu le samedi 9 mars avec la Tahitienne organisée de nouveau par l’ASCEP, mais les coureurs à pied adeptes de triathlon auront l’occasion dimanche prochain de participer au triathlon de Haapiti à Moorea.
 
Patrice Bastian

Résultats
 
1             Kohai Schmit/Noé Delbreil (Central)       20’ 19’’
2             Amandine Matera/William Kremer (NL) 20’ 38’’
3             Pauline Said/Jonathan Renault (NL)        20’ 45’’
4             Maidi Susset/Robin Peretti (NL) 21’ 22’’
5             Zoe Tack/Matt Soulon (NL)         21’ 40’’
6             Carine Soulon/Franck Soulon (NL)           23’ 26’’
7             Agathe Kurdykowski/Pierre Geslin (NL) 24’ 09’’
8             Lou Hernandez/Krid Delporte (Konatri) 24’ 13’’
9             Yael Pitton/Manon Hotellier (Konatri)    24’ 19’’
10           Coralie Morandi/Tony Senechal (NL)      24’ 34’’
11           Sophie Gardon/Thierry Gardon (Tefana)              24’ 54’’
12           Layana Mikou/Louan Le Savarez (Konatri)            25’ 07’’
13           Kinarei Lazot/Alexander Casu (NL)          25’ 12’’
14           Timeri Lamorelle/Teiki Dupont (NL)        25’ 16’’
15           Hina Jocaille/Tessa Canevet (Konatri)    25’ 16’’
16           Sarah Peretti/Jules Hotellier (Konatri)    25’ 32’’
17           Émilie Drouot/Remy Drouot (NL)             25’ 20’’
18           Valérie Olive/Sébastien Jehl (NL)             26’ 23’’
19           Sandra Coelho/Julien Sterckeman (NL)  26’ 48’’
20           Mélissa Serre/Tommy Serre (NL)             27’ 00’’

62 équipes classées

Rédigé par Patrice Bastian le Dimanche 11 Février 2024 à 18:16 | Lu 933 fois