Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


La Nouvelle-Zélande saisit Interpol pour contrer la pêche illégale



Lyon, France | AFP | jeudi 15/01/2015 - Interpol a annoncé jeudi avoir émis, à la demande de la Nouvelle-Zélande, une notice violette visant trois bateaux et un réseau suspectés de pêche illégale dans l'océan austral.

Cette notice, diffusée auprès des 190 pays membres d'Interpol, vise à réunir des informations sur trois bateaux (le Yongding, le Kunlun et le Songhua), repérés entre le 6 et 13 janvier dernier hélant des filets maillants remplis de légines (gros poissons carnassiers à la chair très appréciée, ndlr), dans un secteur protégé par la Convention relative à la conservation de la faune et de la flore marines de l'Antarctique (CitCAMLR), a précisé dans un communiqué l’organisation policière, basée à Lyon.

Ces bateaux illégaux, qui avaient été vus naviguant ensemble en décembre 2014, ont changé leurs noms, enregistrements et éléments d'identifications "à de multiples occasions", pour éviter toute détection, selon Interpol.

L'un de ces navires, le Songhua, figure depuis 2008 -alors qu'il s'appelait le "Paloma V"- sur la liste noire de la Commission pour la conservation de la faune et la flore marines de l'Antarctique (CCAMLR). Depuis, ce bateau a changé au moins huit fois de noms, sous six drapeaux différents, a précisé Interpol. Ce dernier croit savoir qu'il appartiendrait à la Eastern Holdings Ltd, une société écran basée au Belize.

De même, le Yongding, qui a œuvré sous 11 noms différents et neuf drapeaux depuis 2001, et le Kunlun, ayant possédé 10 autres noms et cinq drapeaux depuis 2006, appartiendraient à une société écran basée au Panama.

"La Nouvelle-Zélande est impliquée dans la protections de l'océan septentrional et continuera à travailler avec les partenaires internationaux pour contrer la pêche illégale et poursuivre les responsables", a déclaré le ministre des affaires étrangères de ce pays, Murray McCully, cité dans le communiqué.

La notice émise par Interpol vise à réunir des informations sur la localisation et les activités du bateau suspect, ainsi que sur ses propriétaires, son personnel et les bénéficiaires de sa pêche.

Rédigé par () le Vendredi 16 Janvier 2015 à 05:58 | Lu 261 fois





Dans la même rubrique :
< >

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies