Tahiti Infos

La Nouvelle-Orléans embrasse le jazz tahitien


Tahiti, le 22 septembre 2022 - Moins d'une semaine avant l'ouverture de la 2e édition du Tahiti Soul Jazz, le batteur Adonis Rose et la chanteuse China Moses ont participé mercredi à une répétition avec le Big Band du conservatoire. L'entente est au beau fixe entre les maestros de la Nouvelle-Orléans et les jazzmen du fenua.
 
C’est une fin de mois de septembre de haute qualité musicale qui s’annonce à Tahiti avec le retour, après trois années d’attente, de la 2e édition du Tahiti Soul Jazz, organisée par Frédéric Dubuis. Cette année, place à la Nouvelle-Orléans avec le batteur Adonis Rose et les membres du Nojo (New Orléans jazz orchestra). Mercredi en fin d’après-midi, au conservatoire artistique, Adonis, arrivé à Tahiti avant ses musiciens, a pu rencontrer les artistes locaux du Big Band de Jazz et répéter avec eux pour la première résidence. Une résidence consiste à réunir des musiciens pour répéter ensemble, aboutir à diverses créations originales en reprenant des standards du jazz. Adonis Rose, accompagné de China Moses, directrice artistique du festival et fille de Dee Dee Bridgewater, n’a pas perdu de temps, dirigeant avec concentration les différents musiciens du Big Band, forcément impressionnés par le maestro.
 
Master class à venir
 
A l’issue des répétions, Colin Raoulx, saxophoniste, ne boude pas son plaisir : “Ce fut un moment de partage très appréciable. Il est précis et travaille sur le détail. Ce n’est pas une surprise mais pour nous, c’est une belle rencontre dont nous avons besoin afin de nous enrichir et nous inspirer aussi. C’est rare donc nous en profitons pleinement”. Quatre à cinq morceaux seront présentés par le Big Band et Adonis le samedi 1er octobre uniquement.
En plus des concerts, Adonis animera une master class ouverte au public le mardi 27 septembre au Conservatoire. D’autres master class seront proposées avec les musiciens et chanteurs du Nojo mardi, mercredi et jeudi prochains. Il y aura notamment une master class chant avec Gabrielle Cavassa, qui a reçu le prix Sarah Vaughan l’année dernière, le plus grand prix du jazz. Une master class pour les batteurs et une autre dédiée aux cuivres vont également être organisées. A noter que ces artistes se rendront également dans les classes horaires aménagées musique dans divers collèges.

“Des points de rencontre entre ces cultures noires américaines et polynésiennes”

China Moses : “Avant que l’Angleterre ferme ses portes durant le confinement, j’ai pu m’envoler vers la Nouvelle Orléans et rejoindre ma mère Dee Dee. J’ai pu renouer avec Adonis du Nojo que je connaissais déjà. J’ai pu voir son éthique de travail et son investissement. Je me suis rendu compte qu’il y avait des points de rencontre entre ces cultures noires américaines et polynésiennes au niveau du rythme, de la mélodie, de la fibre musicale. Même le climat est similaire. Tout le monde a une âme musicale en Nouvelle-Orléans comme chez les Polynésiens. Adonis, batteur de père en fils depuis trois générations, a commencé à 17 ans avec Terence Blanchard, Betty Carter, son pote Wynton Marsalis entre autres, donc il peut apporter un plus à Tahiti en proposant des master class et des rencontres. C’est comme jouer la même musique mais s’entendre d’une autre façon et cela en communion avec les musiciens du fenua et Stéphane Rossoni. Et pourquoi pas du ukulele et des percussions polynésiennes dans un big band de jazz, cela serait exceptionnel et je n’attends que cela !”

Le programme

Trois grands concerts sont prévus dans le cadre du motu de l'hôtel InterContinental, jeudi 29 et vendredi 30 septembre ainsi que le samedi 1er octobre. A noter la participation de Michel Poroi et Teiva LC. Le programme est disponible sur [https://www.tahitisouljazz.com]url:%22 , vente en ligne sur www.ma-billetterie.pf et dans les magasins iStore et Smart Store !
 
Heartbeat : un concert de batteurs dimanche place Vaiete
En marge de ce festival, Stéphane Rossoni organise dimanche 25 septembre à 16 heures place Vaiete une rencontre avec 14 batteurs du fenua afin de rendre hommage à Hans Faatauira et Sébastien Peni, tous deux disparus. Au programme Sting, The Carpenters, Bubble, The King Elvis, Christopher Cross, Pepena, Toa Ura, Toto, Police, J. Kleber soit 45 minutes de bonnes percussions ! La présentation est assurée par Benny. A ne pas manquer !

Rédigé par Philippe Collignon le Jeudi 22 Septembre 2022 à 19:26 | Lu 878 fois