Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

La Lutte anti-vectorielle se veut innovante



Legende : Les maladies transmises par les moustiques (dengue, Zika, chikungunya…) affectent aujourd’hui la planète entière.
Legende : Les maladies transmises par les moustiques (dengue, Zika, chikungunya…) affectent aujourd’hui la planète entière.
PAPEETE, le 24 novembre 2017- Le moustique sera au centre des débats à la station Gump de Moorea, à l’occasion du colloque scientifique international «Lutte anti-vectorielle innovante pour les îles du Pacifique : efficacité, sécurité, acceptabilité» qui se tient à compter de lundi jusqu’au 1er décembre.

Aussi petit soit-il, le moustique représente une importante nuisance pour notre bien-être et une menace pour notre santé avec les maladies qu’il véhicule.
Organisé conjointement par l’Institut Louis Malardé et l’Université de Californie à Berkeley, ce colloque a pour but de contribuer au rapprochement des institutions de recherche, des entreprises d’ingénierie, des représentants des pays et territoires du Pacifique comme de l’outre-mer français et des organisations régionales et internationales en discutant des travaux en cours sur les stratégies émergentes de lutte contre les moustiques vecteurs de maladies infectieuses dans le Pacifique.
Les maladies transmises par les moustiques (dengue, Zika, chikungunya…) affectent aujourd’hui la planète entière. Cette situation a motivé le développement de technologies innovantes de lutte anti-vectorielle (LAV), plus efficaces et durables. Certaines de ces technologies, qui représentent l’avenir de la LAV, sont parvenues au stade de l’évaluation opérationnelle sur le terrain. Les îles du Pacifique constituent, à ce titre, des systèmes particulièrement pertinents pour démontrer leur efficacité et leur viabilité économique. L'exploitation de ces nouvelles technologies soulève, cependant, la question de la sécurité et de l'acceptation par la communauté.



LES PERSPECTIVES D'APPLICATION A PLUS GRANDE ECHELLE

" Ce colloque est l’occasion de réunir de nombreux acteurs de la lutte anti-vectorielle, venant du Pacifique, comme des experts internationaux. L'idée est notamment d'échanger sur les technologies innovantes et sur les perspectives d'application à plus grande échelle ", explique le Dr Hervé Bossin de l’Institut Louis Malardé. Et effectivement, les Etats insulaires du Pacifique seront informés à travers ce colloque des évolutions technologiques en matière de LAV, des opportunités et des contraintes qui y sont associées et des étapes préparatoires à prévoir (réglementation, évaluation, mobilisation communautaire) avant toute mise en œuvre à grande échelle. Ce colloque visera également à rassembler et à fédérer développeurs de technologie innovantes, évaluateurs sur le terrain et bailleurs de fonds potentiels autour de projets-pilotes capitalisant sur le fort potentiel des îles du Pacifique en matière de contrôle des maladies vectorielles et de développement durable.
Les objectifs poursuivis vont dans le sens des recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui souligne l’importance du développement de capacités de lutte contre les moustiques vecteurs et encourage l’évaluation, en conditions opérationnelles, des technologies LAV les plus abouties pour en déterminer l’efficacité et la pérennité.

Les conférences et tables rondes porteront sur :

-Contexte et enjeux de la lutte anti-vectorielle innovante dans le Pacifique ;
-Etat de l’art en matière de surveillance, de modélisation et de lutte anti-vectorielle ;
-Considérations bioéthiques, sociétales, et de gouvernance ;
-Projets pilotes et coopération régionale.

Les participants

Institutions de recherche – Etablissements publics
· American Samoa Community College (Samoa américaines)
· Grupo Tragsa - SEPI (Espagne)
· Institut de recherche pour le développement (Montpellier, La Réunion)
· Institut Pasteur (Nouvelle-Calédonie)
· Institut Louis Malardé
· James Cook University (Australie)
· QIMR Berghofer Medical Resaerch Institute (Australie)
· Philips Exeter Academy (Etats-Unis)
· Rutgers University - New Brunswick (Etats-Unis)
· Social anthropology of the Gilbert Islands (République de Kiribati)
· Tetiaroa Society
· Te Pu Atitia Cultural center
· University of California – Berkeley (Etats-Unis)
· Université Pierre et Marie Curie
· Université de la Polynésie française
Représentant des pays et collectivités du Pacifique et de l’Outre-mer français
· Agence régionale de santé (Guadeloupe)
· Community Health Services - Te Marae Ora - Ministry of Health (Iles Cook)
· Direction des affaires sanitaires et sociales (Nouvelle-Calédonie)
· Direction de la santé (Polynésie française)
· Ministry of health and medical services (Fidji)
· Ministry of health (Samoa)
· Service de santé publique - Direction des affaires sanitaires et sociales (Nouvelle-Calédonie)
Organisations nationales, régionales et internationales
· Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA)
· Centre national d’expertise sur les vecteurs (CNEV)
· Communauté du Pacifique Sud
· National Environmental Agency (Singapour)
Entreprises d’ingénierie
· Biogents (Allemagne)
· Blue Frontiers (Etats-Unis)
· M3 Consulting Group (Etats-Unis)
. Weber CoMechanics (Russie)


Rédigé par Pauline Stasi le Vendredi 24 Novembre 2017 à 17:01 | Lu 1820 fois






Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués