Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

La Fête de la Science passionne les curieux



PAPEETE, le 11 octobre 2017 - La Fête de la science, située dans le hall et les jardins de l'Assemblée, est ouverte à tous et continue jusqu'à vendredi soir. Le premier jour a déjà été un grand succès auprès des scolaires comme du public. De très nombreux ateliers et conférences permettent de découvrir les acteurs de la science et de l'innovation polynésienne, avec de belles expériences scientifiques pour comprendre ces concepts et de vrais spécialistes pour répondre à toutes vos questions.

Les curieux de tous les âges qui ont visité la Fête de la science ce mercredi à l'Assemblée de la Polynésie n'ont pas été déçus. Parmi les ateliers les plus populaires, citons le FabLab et son imprimante 3D qui semble hypnotiser le public. La start-up à l'origine de la ruche connectée LeadBeez, qui imprime également certains éléments de sa ruche avec cette technologie, a également sa base de fans. Citons aussi la démonstration de réalité virtuelle offerte par 3D Carré, toujours aussi populaire.

Plusieurs autres ateliers méritent aussi de s'y arrêter. C'est ainsi l'occasion de participer à des expériences scientifiques qui vous feront découvrir comment fonctionnent les courants océaniques, les énergies renouvelables, le son, la plongée sous-marine… Et des choses plus inquiétantes, comme l'Institut Louis Malardé qui a ramené une caisse entière de moustiques vivants (n'y plongez pas le bras !), ou la police technique et scientifique qui a reconstitué une scène de crime dans le fare pote du jardin de l'Assemblée…

DES CONFÉRENCES DE GRANDE QUALITÉ ET TRÈS PÉDAGOGIQUES

Ce mercredi matin, nous en avons profité pour assister à la conférence de deux chercheurs de l'Ifremer sur "La génomique au service de la société et de l'environnement". En 40 minutes, le public a revu l'essentiel de ce qu'est l'ADN et à quoi il sert. Surtout, ces deux experts ont ouvert le sujet à des aspects très pratiques : comment les technologies de l'ADN permettent aujourd'hui de traiter des maladies autrefois incurables, d'identifier facilement des espèces à protéger dans la nature, lutter contre des menaces biologiques ou de résoudre des crimes et innocenter des accusés innocents.

Ils ont aussi abordé les problèmes éthiques qui agitent les scientifiques de ce secteur. Par exemple ils ont présenté ces nouveaux saumons canadiens génétiquement modifiés pour grandir 8 fois plus vite… Ou encore la possibilité déjà bien réelle de modifier le patrimoine génétique de fœtus pour soigner des maladies génétiques. Une technique qui aboutira peut-être un jour à avoir un "bébé à la carte". Un grand débat de société, parfaitement dans le thème cette année puisque leur présentation a eu lieu juste après celle de Bernadette Bensaude-Vincent, philosophe des sciences qui aborde justement ces aspects éthiques. Le public a eu de nombreuses questions.

Les conférences aborderont encore d'autres sujets très variés jusqu'à vendredi soir, entre les dernières technologies inclues dans les avions ATN, les dernières techniques de lutte contre les moustiques, les drones utilisés pour lutter contre la Petite fourmi de feu, la nature du phytoplancton… Trouvez tout le programme sur le site proscience.pf.



Chris, visiteur de la Fête de la science, écoute avec attention les explications de la police technique et scientifique sur la collecte des preuves sur une scène de crime (ici le sang brille grâce à un produit spécial). Découvrez cet atelier dans les jardins de l'Assemblée, un peu isolé du reste du village (ça vaut la peine !)
Chris, visiteur de la Fête de la science, écoute avec attention les explications de la police technique et scientifique sur la collecte des preuves sur une scène de crime (ici le sang brille grâce à un produit spécial). Découvrez cet atelier dans les jardins de l'Assemblée, un peu isolé du reste du village (ça vaut la peine !)

Les élèves de quatrième du collège de Tipaerui rélisent deux démonstrations pour le public, sur le thème du son. Dans la première, un morceau de musique est transporté par laser jusqu'à des hauts parleurs. Dans le deuxième, un téléphone qui joue de la musique est placé dans une cloche sous vide, et le son diminue au fur et à mesure que la pression de l'air disparait…
Les élèves de quatrième du collège de Tipaerui rélisent deux démonstrations pour le public, sur le thème du son. Dans la première, un morceau de musique est transporté par laser jusqu'à des hauts parleurs. Dans le deuxième, un téléphone qui joue de la musique est placé dans une cloche sous vide, et le son diminue au fur et à mesure que la pression de l'air disparait…

L'IRD fait la démonstration du fonctionnement des courants océaniens.
L'IRD fait la démonstration du fonctionnement des courants océaniens.

Les bénévoles du stand de l'association Manu présentent les espèces endémiques de Polynésie et la lutte contre les espèces invasives qui les menaces (le rat noir et la petite fourmi de feu en priorité). De gauche à droite : Alice Bousseyroux, Monique Franc de Ferrière et Alain Petit.
Les bénévoles du stand de l'association Manu présentent les espèces endémiques de Polynésie et la lutte contre les espèces invasives qui les menaces (le rat noir et la petite fourmi de feu en priorité). De gauche à droite : Alice Bousseyroux, Monique Franc de Ferrière et Alain Petit.

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Mercredi 11 Octobre 2017 à 17:38 | Lu 951 fois






Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance