Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


La Direction de la santé "saturée"



Tahiti, le 9 novembre 2020 – Si les autorités sanitaires redoutent la saturation du service de réanimation du Centre hospitalier, la Direction de la santé est déjà arrivée de son côté à "une saturation de ses moyens humains". Le président du Pays appelle tous ses ministres à "intervenir sans délais et fermement auprès des chefs de service" pour mettre à disposition des fonctionnaires en "renforts urgents" auprès de la Direction de la santé.
 
Alors que douze infirmiers de la réserve sanitaire spécialisés en réanimation sont arrivés en fin de semaine dernière pour renforcer les équipes du Centre hospitalier, un tout autre service sanitaire du Pays manque aujourd'hui cruellement de "moyens humains". Aux avant-postes depuis le début de la crise sanitaire en mars dernier, la Direction de la santé est aujourd'hui arrivée à une "saturation de ses moyens humains", comme l'affirme une note adressée le 5 novembre dernier par le président du Pays à l'ensemble de ses ministres. "Comme le ministre de la Santé l'a indiqué lors de la réunion du conseil des ministres du 4 novembre", précise la note, "l'évolution rapide de l'épidémie de la Covid-19 a conduit à une saturation des moyens humains de la Direction de la santé qui peine désormais à traiter dans des conditions acceptables la situation du public affecté par la maladie".
 
Faisant état d'un besoin de "renforts urgents à fournir à la Direction de la santé", le président Edouard Fritch demande donc à ses ministres "d'intervenir sans délai et fermement auprès des chefs de services sous (leur) autorité afin que des agents soient mis à la disposition de la Direction de la santé, au besoin par roulement". La note précise le détail des postes à fournir pour "des agents de catégorie B de préférence" : 18 agents pour neuf communes de Tahiti et Moorea pour des postes administratifs de "suivi d'appels des usagers à partir d'une liste de questions préétablies", "saisie de données et accueil du public" ou encore saisie des dépistages"… Pour autant, l'appel semble pour l'instant ne pas avoir porté ses fruits et des postes manquaient toujours cette semaine.
 
Des agents eux aussi saturés
 
Sur le front depuis près de neuf mois, les agents de la Direction de la santé et de l'Agence de régulation sanitaire et sociale (Arass) commencent à s'épuiser, confirme-t-on dans les deux services. Certains CDD refusant même leur renouvellement et préférant chercher du travail ailleurs, vue la surcharge d'activité sur place. Fin octobre, le gouvernement avait déjà pris un arrêté pour autoriser "exceptionnellement" les agents des deux services à dépasser le quota maximum de 40 heures supplémentaires mensuelles autorisées. Une mesure prise pour "toute la période de la gestion de la crise du coronavirus" avec effet rétroactif à compter du 15 juillet dernier. Une mesure qui ne permettra néanmoins pas aux fonctionnaires en poste de souffler. Alors que la crise semble encore bien loin d'être derrière nous…

Rédigé par Antoine Samoyeau le Lundi 9 Novembre 2020 à 19:13 | Lu 8095 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus