Tahiti Infos

La Corée du Nord a fourni des missiles à la Russie pour attaquer l'Ukraine, selon la Maison Blanche


Crédit YURIY DYACHYSHYN / AFP
Crédit YURIY DYACHYSHYN / AFP
Washington, États-Unis | AFP | vendredi 04/01/2024 - Des missiles fournis par la Corée du Nord à la Russie ont été utilisés lors des attaques d'envergure des derniers jours sur l'Ukraine, a avancé jeudi la Maison Blanche, qui a dénoncé une "escalade conséquente et inquiétante" du soutien de Pyongyang à Moscou.

"Nos informations indiquent que la Corée du Nord a récemment fourni à la Russie des systèmes de lancement de missiles balistiques et plusieurs missiles balistiques", a affirmé le porte-parole du Conseil de sécurité nationale américain, John Kirby.

Une déclaration qui intervient alors que le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a appelé à augmenter la production de lanceurs de missiles lors d'une visite dans une usine d'armement, et ce, en préparation d'une "confrontation militaire" avec la Corée du Sud et les Etats-Unis, a rapporté vendredi l'agence d'Etat KCNA.

Ce transfert d'armement souligne, selon le porte-parole, le besoin pour le Congrès américain d'approuver un nouveau paquet d'aide militaire à l'Ukraine.

Le président américain Joe Biden avait exhorté vendredi le Congrès à "agir sans plus attendre" après les "bombardements massifs" en Ukraine, les négociations patinant toujours sur la validation d'une gigantesque enveloppe d'aide à Kiev.

Les défenses anti-aériennes de l'Ukraine, cible d'un barrage de frappes par la Russie ces derniers jours, demeurent "absolument" une priorité, a déclaré jeudi John Kirby.

Les forces russes ont lancé au moins un des missiles fournis par Pyongyang le 30 décembre et ce missile s'est ensuite écrasé dans un champ de la région de Zaporijjia, dans le sud de l'Ukraine, a-t-il précisé.

Plusieurs missiles ont ensuite été lancés par la Russie vers l'Ukraine le 2 janvier, dans le cadre d'une attaque aérienne massive, a ajouté le porte-parole.

Violation des sanctions 

Les Etats-Unis et leurs alliés vont désormais porter la question devant le Conseil de sécurité de l'ONU, ce transfert de missiles représentant une violation des sanctions de l'ONU imposées à la Corée du Nord, a déclaré John Kirby.

En octobre, les Etats-Unis avaient affirmé que plus de 1.000 conteneurs d'équipements militaires et de munitions avaient été livrés à la Russie par la Corée du Nord les semaines précédentes. 

Séoul avait également estimé que la Corée du Nord avait fourni à la Russie plus d'un million d'obus d'artillerie destinés à sa guerre en Ukraine, recevant en échange des conseils techniques pour ses satellites.

En échange de ces transferts d'armement, Pyongyang cherche à se procurer des équipements militaires russes et des "technologies sophistiquées", avait déclaré à la presse John Kirby.

Choi Gi-il, professeur d'études militaires à l'université Sangji, a estimé auprès de l'AFP que les transferts d'armes entre Moscou et Pyongyang pouvaient être une manière pour la Russie "d'exprimer son mécontentement" quant au rôle de Séoul dans la guerre.

Selon l'expert, la Corée du Sud, qui est un important exportateur d'armes, "a aidé indirectement l'Ukraine à travers un accord d'armes avec les pays de l'OTAN pour compenser leurs livraisons d'armes à Kiev". 

"L'invasion de l'Ukraine par la Russie a déclenché cette course aux armements entre les deux Corée", a-t-il ajouté.

La Russie et la Corée du Nord, alliées historiques, sont toutes deux soumises à des sanctions internationales – la première pour son invasion de l'Ukraine et la seconde pour ses programmes interdits d'armes nucléaires et de missiles. 

Leur coopération militaire croissante est source d'inquiétude pour l'Ukraine et ses alliés, en particulier après une rencontre du dirigeant nord-coréen Kim Jong Un avec le président russe Vladimir Poutine en septembre dans l'Extrême-orient russe.

Selon John Kirby, la Russie compte en outre acheter des missiles à son allié iranien, a précisé le porte-parole.

"Nous imposerons des sanctions supplémentaires contre ceux oeuvrant à faciliter ces transferts d'armes entre la Russie et la Corée du Nord et entre la Russie et l'Iran", a-t-il ajouté.

le Vendredi 5 Janvier 2024 à 04:58 | Lu 479 fois