Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

La Communauté du Pacifique Sud et l’UE scellent un partenariat solide au profit de la région Pacifique



Lundi 15 septembre 2014, Secrétariat général de la Communauté du Pacifique (CPS), Nouméa (Nouvelle-Calédonie)
Une délégation de la CPS, composée du Directeur général de l’Organisation, Colin Tukuitonga, et de deux de ses directeurs généraux adjoints, Cameron Diver et Fabian McKinnon, a participé à une série de réunions tenues à Bruxelles lundi dernier.

À cette occasion, des rencontres ont été organisées avec les ambassadeurs de plusieurs pays océaniens en vue de les informer de l’état d’avancement des efforts déployés par la CPS pour opérer un rapprochement avec l’Union européenne (UE), mais aussi des perspectives de développement de la région Pacifique dans le cadre des activités envisagées au titre du onzième Fonds européen de développement (FED).

La délégation a également pu s’entretenir avec Fernando Frutuoso de Melo, responsable de la Direction générale du développement et de la coopération internationale de la Commission européenne. La signature d’un protocole d’accord entre l’UE et la CPS, qui consacre le rôle et l’engagement de l’UE à l’égard de la Communauté du Pacifique, a été très favorablement accueillie à Bruxelles, tout comme l’idée que la CPS, en tant qu’organisation régionale d’aide au développement, contribue à promouvoir et à renforcer la coopération UE-Pacifique. Le changement climatique et ses répercussions très concrètes et immédiates sur les populations océaniennes ont également tenu le haut du pavé, notamment lors des discussions relatives aux collaborations à mettre en place, dans le droit fil de la Conférence internationale sur les petits États insulaires en développement, tenue récemment, et en amont de la vingtième Conférence annuelle sur le climat (COP20) et, plus particulièrement, de celle qui se déroulera à Paris en 2015 (COP21).

Qu’il s’agisse de la prospection des ressources minérales des grands fonds marins, de la planification et des politiques agricoles, de la réduction des risques de catastrophe, de la résilience climatique ou de l’égalité des sexes, l’UE apporte un soutien considérable à la région Pacifique dans l’ensemble des secteurs et des programmes d’intervention de la CPS, tant au profit des pays ACP que des pays et territoires de l’outre-mer européen. La délégation de la CPS et ses interlocuteurs bruxellois se sont accordés sur la nécessité d’entretenir une collaboration étroite avec tous les États et Territoires membres de l’Organisation, et ont reconnu que l’ampleur du mandat de la CPS et sa large représentativité lui conférait une valeur ajoutée exceptionnelle en termes d’amélioration de l’efficacité de l’aide au développement à l’échelon international et de promotion d’une intégration régionale sans exclusive.

S’exprimant sur ce dossier, M. Tukuitonga a déclaré : « Non seulement l’UE est le principal bailleur de fonds de la CPS, mais elle est au cœur d’un partenariat stratégique des plus efficaces et bénéfiques pour nos pays membres et les populations océaniennes. Dans nos échanges avec Fernando Frutuoso de Melo, nous avons largement mis l’accent sur les enjeux de développement dans le Pacifique, et nous nous sommes réjouis de constater l’enthousiasme et le soutien exprimés par ce dernier en faveur d’une collaboration accrue avec la CPS, en tant qu’organisation partenaire
privilégiée de l’UE dans le Pacifique. »

Rédigé par () le Lundi 22 Septembre 2014 à 14:28 | Lu 345 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués