Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

L'obligation d'emploi des travailleurs handicapés étendue au secteur public



PAPEETE, le 16 novembre 2017 - Ce jeudi, à l'assemblée, les représentants adopté une loi qui rend l'obligation d'emploi des travailleurs handicapés aplplicable au secteur public.

Les chiffres parlent d'eux-mêmes : sur 5 963 personnes reconnues travailleur handicapé, 361 occupent un emploi salarié dans le milieu ordinaire. Ce jeudi matin, les représentants à l'assemblée de Polynésie française ont étudié un projet de loi qui porte diverses adaptations au dispositif de l'obligation d'emploi des travailleurs handicapés.

" Jusqu'à présent, l'administration publique avait la possibilité de recruter des travailleurs handicapés. Si elle ne le faisait pas, aucune pénalité n'était applicable au contraire du secteur privé ", a rapporté Armelle Merceron du groupe Rassemblement pour un mouvement autonomiste (RMA). En effet, une loi de 2007 a introduit dans le droit du travail des dispositions rendant obligatoires l'emploi de travailleurs handicapés pour toute entreprise occupant au moins 25 salariés.

A l'heure actuelle, 65 agents au sein de l'administration de Polynésie sont reconnus travailleurs handicapés. "Il y a des secrétaires dans des services qui sont des personnes aveugles. Elles font très bien leur travail et personne ne peut soupçonner qu'elles sont en situation de handicap. Je suis sure qu'il y en à bien d'autres", a continué la représentante.

La loi examinée en séance ce jeudiétend cette obligation au secteur public, sous réserve de dispositions spécifiques du statut de la fonction publique. L'objectif est d'atteindre 138 personnes en situation de handicap employées dans les administrations en 2020. En cas de non-respect de cette obligation, le secteur public devra s'acquitter d'une participation financière au Fonds pour l'insertion professionnelle des travailleurs handicapés (FIPTH).

Les élus des différents groupes ont exprimé leur soutien à ce projet de loi. Tous ont aussi noté que le Pays devait aller plus loin pour permettre une meilleure insertion des travailleurs handicapés et des personnes en situation de handicap. " Il faut élargir notre réflexion sous l'angle budgétaire et logistique ", a souligné Richard Tuheiava, du groupe Union pour la démocratie (UPLD).

Teva Rohfritsch, le vice-président, a répondu aux remarques et questions des élus. Il a indiqué qu'une mesure pour éviter cette suppression automatique devrait être annoncée prochainement par le ministre de la Santé et des Solidarités, Jaques Raynal, dans le cadre de la réforme de la PSG. " Aller au-delà de l'objectif fixé par cette loi du Pays, c'est bien l'objectif. Le travail interministériel se poursuit ", a-t-il déclaré.

La loi du Pays a été adoptée à l'unanimité.


Rédigé par Amelie David le Jeudi 16 Novembre 2017 à 15:49 | Lu 1228 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 17 Juillet 2018 - 17:00 Le visage du centre culturel de Paofai

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués