Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



L’intersyndicale du CHPF n'en peut plus d'attendre ses concours



Tahiti, le 10 février 2020 - Réunie hier matin à l’hôpital, l’intersyndicale du CHPF dénonce le non-respect du protocole de fin de conflit signé en septembre dernier. Parmi les revendications des syndicats, l’ouverture des concours promis par le protocole qui n’est toujours pas actée officiellement, alors même qu’ils doivent normalement avoir lieu cette année.


L’ intersyndicale du CHPF (CSTP-FO, CSIP, Otahi et O oe to oe rima) est de nouveau revenue à la charge hier sur le non-respect du protocole signé le 3 septembre dernier avec la direction du centre hospitalier de la Polynésie française et les ministères de la Santé et de la Fonction publique.

Parmi les causes de mécontentement, l’ouverture des concours, notamment de catégorie C, qui n’est toujours pas actée officiellement alors même que le calendrier prévoit des concours dès ce trimestre. Mais le timing risque d’être effectivement très difficile à tenir, voire impossible. La direction générale des ressources humaines du ministère en charge de la Fonction publique évoquait dans un communiqué en date du 3 février que "les modalités d’organisation desdits concours sont en préparation". La présidence de la Polynésie française rappelait, elle, hier, que "le ministère de la Santé est en relation avec le ministère de la Fonction publique pour faire avancer ce dossier au plus vite mais pour l’instant il n'est pas possible de donner de dates précises pour ces concours."

Ultimatum » et « nouveau préavis de grève

Pour les syndicalistes présents hier à l’hôpital, ce silence radio sur l’absence de dates fixes exaspère au plus au point, car le dossier n’est pas nouveau. "Cela fait dix ans que l’on attend, c’est beaucoup. Aujourd’hui, il n’y a toujours pas eu d’arrêté de pris pour les concours comme cela avait été prévu dans le protocole (…). Ils ne tiennent pas leurs engagements", déplore Mireille Duval de la CSTP-FO.

Plus que de l’exaspération, Madeleine Taputu, de Otahi, n’hésite pas à employer des mots comme "ultimatum" et "nouveau préavis de grève", si la situation n’évolue pas rapidement.

"Environ 300 agents non titularisés, actuellement en CDD, sont en attente de l’ouverture des concours. Ces personnes ont acquis de l’expérience sur leurs postes de travail, elles ont été formées et cela prend du temps. Elles seront sans emploi d’ici quelques jours et retomberont dans la précarité (…). Les salariés sont prêts, on est fatigué de quémander alors qu’on est dans les normes".

Outre la question épineuse des concours, les syndicats ont abordé également hier d’autres points de mécontentement, dont "le dossier des indemnités de salissures qui aurait été retiré par le ministère de la Santé", selon eux.

Mireille DUVAL, CSTP-FO

« Un tableau Excel n'est pas un acte ministériel »

Depuis combien de temps attendez-vous un concours ?
"Aujourd'hui, nous attendons depuis 10 ans un concours de catégorie C, toutes filières confondues parce que toutes les filières sont concernées aujourd'hui. Il faut retenir que par rapport aux agents non titulaires au sein du CHPF, ce sont des agents non titulaires payés, donc cela n'a pas d'impact sur le budget car il est intégré dans le budget. Maintenant, ce que nous attendons c'est de leur donner la possibilité de passer le concours et d'avoir un CDI. Après on est bien conscient que ce n'est peut-être pas tout le monde qui va réussir le concours, mais cela va apaiser cette tension et en même temps régler beaucoup de dysfonctionnements au sein de l’hôpital ."

Pour l'instant vous n'avez pas eu de réponses, de dates ?
"Aucune réponse. Nous, ce qu'on attendait réellement c'était une rencontre où on pourrait justement se poser et vérifier ensemble nos données. Après il faut rester dans une réalité, ça je l’entends, mais on ne peut plus attendre."

Vous réagissez par rapport au communiqué ?
"Le communiqué de presse ne nous indique pas que le concours va être mis en place. Un tableau Excel n'est pas un acte ministériel. Un acte ministériel va nous donner une clarté, une visibilité sur ce qu'il va s'organiser dans un futur proche, car on aimerait que cela soit fin 2020. "

Qu’y-a-t’il dans ce tableau Excel?
"Il y a des concours proposés en 2020 toutes filières confondues : 1er, 2e, 3e et 4e trimestre. Mais le 3e trimestre, c'est trop long parce qu'il y a des agents non titulaires qui vont terminer sous peu, cela veut donc dire qu'on a plus de 115 personnes qui demain n’auront plus d’emploi."

Qu’en est-il de la reconnaissance du diplôme ?
"Nous leur avons envoyé tout ça, mais nous n'avons pas de réponse, cela reste pareil. Il y a donc des agents qui continuent d'exercer les missions mais qui, pour nous, relèveraient plus d'une catégorie C et cette promotion, la reconnaissance du diplôme, c'est suite à une formation et on est reclassé sans concours. Cela existe déjà dans la filière santé. Nous avons fait les propositions telles qu'elles nous avaient été indiquées mais voila aujourd'hui, nous n'avons toujours pas de réponse."

Propos Recueillis par Nanihi Broseus

Rédigé par Pauline Stasi le Lundi 10 Février 2020 à 17:15 | Lu 1269 fois

Tags : CHPF





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 1 Avril 2020 - 23:07 ​L’hélico de la discorde

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus