Tahiti Infos

L'hôpital en manque de soignants


Tahiti, le 5 août 2021 – L'afflux continu du nombre des patients hospitalisés en service Covid contraint le centre hospitalier à se réorganiser, mais l'établissement manque surtout de moyens humains pour prendre en charge les patients. 
 
La progression de l'épidémie de variant Delta du Covid-19 en Polynésie française ne faiblit pas. Le dernier bulletin épidémiologique de la plateforme du Pays a annoncé hier un nouveau record de 489 cas dépistés en 24 heures, même si –rappelons-le– ces chiffres ne comprennent pas les cas asymptomatiques et restent limités par la capacité de dépistage des autorités sanitaires. Le bulletin a annoncé également un nouveau décès durant la journée de mercredi, et on apprenait hier qu'un second décès en service de réanimation était également à déplorer et serait annoncé officiellement dans le bulletin d’aujourd’hui.
 
86 hospitalisations Covid
 
Mais ce qui inquiète au plus haut point les autorités sanitaires du Pays, c'est le rythme des hospitalisations principalement au Centre hospitalier de la Polynésie française. Avec 11 hospitalisations supplémentaires dont 2 en réanimation, la Polynésie est passée en trois semaines de 2 personnes admises au service Covid du CHPF à 86 ce jeudi, dont 14 en réanimation.
 
Au Centre hospitalier, on explique que le plan construit lors de la première vague en fin 2020/début 2021 est en train d'être “déplié” pour augmenter la capacité d'accueil du service Covid de l'hôpital. Mais que ce plan dépend également de la capacité à faire sortir de l'établissement les patients non-Covid. Pour cela, une coordination est nécessaire avec les deux cliniques privées, le centre Te Tiare ou les systèmes associatifs de prises en charge de patients à domicile grâce à des lits médicalisés.
 
“Ce qui pose problème, ce n'est pas tant la capacité de l'hôpital, mais les moyens humains”, explique-t-on également au centre hospitalier de Taaone. Des personnels soignants en congés ont été rappelés pour venir prêter main forte à leurs collègues. Et on attend aussi impatiemment d'être fixé sur le renfort éventuel de la “réserve sanitaire” qui était intervenue en Polynésie lors de la première vague.
 
La vaccination sur sa lancée
 
Encore une fois, la seule note positive du bulletin épidémiologique du jour provient des chiffres de la vaccination. Avec 1 701 primo-injections supplémentaires hier, et 2 252 vaccinations si on compte les secondes doses, l'accélération de la campagne est confirmée. Actuellement, 76 416 personnes ont un schéma vaccinal complet et 95 083 personnes ont reçu au moins une injection.
 
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Vendredi 6 Août 2021 à 00:47 | Lu 3446 fois