Tahiti Infos

L'hôpital de Moorea saturé


Face à l'afflux de patients, une tente a dû être installée à l'entrée des urgences de l'hôpital de Afareaitu.
Face à l'afflux de patients, une tente a dû être installée à l'entrée des urgences de l'hôpital de Afareaitu.
Moorea, le 16 août 2021 - À l’instar des autres îles, Moorea souffre terriblement de l’aggravation actuelle de la situation sanitaire. Elle compte en effet 450 cas actifs de Covid-19, dont 12 malades hospitalisés à Afareaitu et 15 autres placés en centre communautaire. L'hôpital est saturé et une tente a dû être installée à l'entrée des urgences. Il fait appel aux bénévoles, professionnels de santé ou pas, pour venir prêter main forte. 

À Moorea, la situation sanitaire devient tout aussi préoccupante que sur l’ensemble des îles du fenua puisque  450 personnes sont actuellement atteintes du Covid-19. Des chiffres à prendre avec précaution selon le taote Philippe Biarez, le médecin-chef de l’hôpital de Afareaitu, puisqu'il y aurait probablement plus de cas actifs sur l’île sœur en raison des personnes qui ne se sont pas présentées ou qui n’ont pas procédé au test de dépistage.

Depuis l’émergence du variant Delta, il y a eu quatre décès à Moorea, dont trois à l’hôpital de Afareaitu et un en service de réanimation du CHPF. À ce jour, 12 personnes infectées au Covid-19 sont hospitalisées à Afareaitu. Deux d’entres elles, qui sont dans un état critique, sont actuellement en liste d’attente pour être transférées en service de réanimation du CHPF. On compte également 15 autres personnes atteintes du virus qui sont placées dans le centre communautaire de soins à Teavaro.

Une tente installée devant les urgences

En raison de la saturation de l’hôpital de Afareaitu, une tente, qui abrite des lits d’attentes, vient d’être installée devant le service d’urgence. Un espace provisoire pour accueillir les malades les plus touchés en attendant de trouver d’autres solutions et du personnel. “La situation est très difficile. Les bénévoles commencent à arriver pour les tests, la vaccination… On a aussi des infirmières et des sages-femmes qui sont venues nous aider pendant leurs jours de repos. C’est grâce à ces bénévoles que l’on peut pour l’instant tenir le coup et organiser toutes nos missions”, réagit le docteur Biarez. Celui-ci ajoute que “c’est également difficile pour les malades hospitalisés parce qu’on n’est pas assez nombreux. Il nous faudrait plus d’infirmières et de médecins. Pour l’instant, le personnel fait énormément d’heures supplémentaires, mais il faut qu’on les force à se reposer parce que cette situation va durer plusieurs semaines”.

A noter toutefois que le nombre de vaccinations contre le virus progresse avec une moyenne de 150 à 250 personnes qui se vaccinent chaque jour. Ce qui rassure quelque peu le médecin-chef. “Les gens se sont décidés parce qu’ils sont conscients de ce qui se passe. Ils changent de comportement. Beaucoup avaient eu peur du vaccin. Je voudrais les remercier d’avoir le courage de se vacciner”, déclare-t-il.
 
Appel aux bénévoles

Toutes les personnes volontaires de Moorea peuvent toujours venir prêter main forte au personnel de l’hôpital. Les professionnels de santé bénévoles (médecins, dentistes, pharmaciens, infirmiers et sages-femmes) sont invités à envoyer leur candidature via l’adresse email [email protected] tandis que les bénévoles pour des missions logistiques et administratives peuvent candidater via l’adresse [email protected]é.gov.pf .


Rédigé par Toatane Rurua le Lundi 16 Août 2021 à 19:10 | Lu 3273 fois