Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



L'existence des cellules souches cancéreuses se confirme



L'existence des cellules souches cancéreuses se confirme
PARIS (France), 01 août 2012 (AFP) - La parution de trois études mercredi (deux dans Nature et une dans Science) semblent confirmer l'existence des cellules souches cancéreuses et leur rôle dans le développement des tumeurs.

"L'hypothèse" de l'existence de cellules souches cancéreuses "était dans l'air depuis un certain temps", explique le chercheur néerlandais Hugo Snippert, co-signataire de l'étude publiée dans Science.

Une cellule souche est une cellule indifférenciée qui a la capacité de se multiplier et d'engendrer des cellules spécialisées.

Les cellules souches cancéreuses seraient à l'origine de la croissance d'une tumeur et expliquerait ensuite l'apparition de métastases.

Selon M. Snippert de l'université d'Utrecht, ces trois études, toutes menées sur des souris de laboratoire, montrent clairement une hiérarchie dans les cellules tumorales avec des cellules souches responsables de la production de nouvelles cellules cancéreuses.

L'étude conduite par l'équipe néerlandaise de M. Snippert fournit des preuves de l'activité de cellules souches dans les adénomes de l'intestin qui préfigurent un cancer.

Une cellule souche saine mute pour créer une "cellule cancéreuse d'origine" à partir de laquelle une tumeur se développera, selon M. Snippert.

Ces cellules souches cancéreuses doivent maintenant être ciblée par la recherche pharmaceutique, souligne Snippert.

"Il est important aujourd'hui d'étudier les cellules souches cancéreuses, et de les comparer aux cellules souches normales pour trouver les différences" afin de mettre au point des traitements ciblés, souligne le chercheur.

Dans une autre étude publiée dans Nature, une équipe américaine a trouvé dans le cas d'une tumeur au cerveau de type glioblastome un "sous-ensemble de cellules" qui semblent être la source de la réémergence de tumeurs après un traitement par chimiothérapie.

"Cette étude est la preuve que, au moins dans certaines tumeurs solides, des cellules souches cancéreuses existent", indique le chercheur Luis Parada de l'Université de "Texas Southwestern" qui co-signe l'article.

La troisième étude réalisée par des chercheurs de l'Université Libre de Bruxelles et par l'Université anglaise de Cambridge porte sur le cancer de la peau et pointe également l'existence de cellules cancéreuses avec des propriétés des cellules souches.

Rédigé par AFP le Jeudi 2 Août 2012 à 06:24 | Lu 1046 fois





Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies