Tahiti Infos

L’espace scénographique sera livré fin 2025


Vue d'ensemble du projet en cours de réalisation au jardin botanique (Crédit : DR).
Vue d'ensemble du projet en cours de réalisation au jardin botanique (Crédit : DR).
Tahiti, le 24 avril 2024 - Le jardin botanique de Papeari est fermé depuis un an dans le cadre du chantier de construction d’un espace scénographique autour de la vie et de l’œuvre de Paul Gauguin. Ce mercredi, un point d’étape a été fait sur site à l’issue du conseil des ministres délocalisé à Teva i Uta. 
 
À l'issue du conseil des ministres, le président du Pays, en charge du Tourisme, et les élus municipaux se sont rendus au jardin botanique de Papeari, fermé au public depuis mai 2023 dans le cadre des travaux de construction d'un espace scénographique autour de la vie et de l'œuvre de Paul Gauguin. Le montant global de ce chantier, financé par le Pays et l’État, s’élève aujourd’hui à 1,9 milliard de francs. Il mobilise une trentaine d’entreprises, majoritairement locales.

Aucun arbre abattu

Niché au cœur du jardin créé par Harrison Smith, le site sera accessible via une passerelle serpentant dans la forêt de māpē. Sept espaces thématiques et chronologiques composent l'ouvrage ouvert sur la nature. Un choix d’intégration étroitement lié à la forme de spirale du musée, qui rappelle l’anguille et la noix de coco d’une légende emblématique de la commune. “C’est la position des arbres qui a induit l’implantation des bâtiments pour raconter une histoire à travers un parcours”, explique l’architecte, Xavier Dogo, en charge de la présentation. “Hormis quelques cocotiers, aucun arbre n’a été abattu ou déplacé. Ils sont même protégés par des grillages pour ne pas les abîmer avec les engins de chantier. C’est une évidence en travaillant dans un cadre comme celui-ci”, nous a-t-il assuré. Quant à Te Ara Ui, la célèbre tortue du jardin botanique, selon G2P, maître d’ouvrage délégué pour le compte du service du Tourisme, elle a bénéficié de la pose d’un écran de protection anti-poussière à la demande de sa soigneuse.
 
La phase de gros œuvre se poursuit avec le montage de la charpente en arche et la réalisation de la couverture sur un premier bâtiment. Une année de travaux sera encore nécessaire avant de laisser la place aux installations scénographiques, pour une livraison du chantier fixée à fin 2025.
 

Point d’étape avec l’architecte, Xavier Dogo, qui a insisté sur l’intégration du projet au cadre naturel (Crédit : Anne-Charlotte Lehartel).
Point d’étape avec l’architecte, Xavier Dogo, qui a insisté sur l’intégration du projet au cadre naturel (Crédit : Anne-Charlotte Lehartel).

Une année de travaux sera encore nécessaire avant de laisser la place aux installations scénographiques (Crédit : Anne-Charlotte Lehartel).
Une année de travaux sera encore nécessaire avant de laisser la place aux installations scénographiques (Crédit : Anne-Charlotte Lehartel).

Le site sera accessible via une passerelle serpentant dans la forêt de māpē (Crédit : DR).
Le site sera accessible via une passerelle serpentant dans la forêt de māpē (Crédit : DR).

Rédigé par Anne-Charlotte Lehartel le Mercredi 24 Avril 2024 à 19:42 | Lu 1856 fois