Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



L'environnement au cœur du 30e congrès des communes



En 2018 le congrès des communes s'était tenu à Teva i Uta. Les tāvana avaient alors abordé le statut de l'élu et la crise de vocation.
En 2018 le congrès des communes s'était tenu à Teva i Uta. Les tāvana avaient alors abordé le statut de l'élu et la crise de vocation.
PAPEETE, le 26 juillet 2019 - Le 30e congrès des communes se tiendra du 30 juillet au 2 août à Rikitea, aux Gambier. Les tāvana, leurs adjoints et les élus des conseils municipaux de 38 communes (sur 48) du fenua échangeront autour du thème "nos liens à notre environnement, notre richesse partagée". 

Trente-huit communes (sur 48) du fenua, et leurs tāvana ont rendez-vous à partir du 30 juillet à Rikitea, aux Gambier, pour le 30e congrès des communes. Le dernier de cette mandature pour les maires avant les élections communales de l'année prochaine. Un congrès auquel participera également Sébastien Lecornu, ministre chargé des Collectivités territoriales. 

Après avoir abordé le statut de l'élu en 2018 (voir encadré), le Syndicat pour la promotion des communes de Polynésie française (SPCPF), en concertation avec le maire des Gambier Vai Gooding, a choisi de retenir cette année le thème "nos liens à notre environnement, notre richesse partagée." 

"Le but de ce congrès sera en fait de changer de mentalité par rapport à l'environnement et d'arrêter de le voir comme un cadre contraignant, mais de plutôt le voir comme une opportunité de développement. Le tout en harmonie avec la nature, parce que nous n'avons que notre environnement comme richesse. Il faut donc pérenniser cette richesse", a indiqué Frédérix Teriiatetoofa, 2e vice-président du SPCPF. 


"PRIVILEGIER LES MICRO PROJETS"


Organisé autour de quatre axes, le congrès 2019 propose de revenir tout d'abord aux racines de la problématique et d’interroger le lien entre l’homme d’aujourd’hui et son milieu. Les congressistes s'intéresseront ensuite à "l’engagement citoyen en faveur de l’environnement", pour entamer une réflexion sur les interactions entre environnement et développement, ainsi que sur la nécessaire complémentarité des acteurs, pluriels et partenaires potentiels.   

"Dans les archipels et les îles éloignés il n'y pas énormément de travail. A part évidemment la pêche ou le coprah", explique Frédérix Teriiatetoofa. "Il faut donc être très créatif. Comme par exemple certaines îles aux Tuamotu se sont lancées dans la production d'huile de coco vierge, d'autres commencent à produire du sel. Il faut privilégier ce type de mircro projets pour les petites économies de ces îles."

En marge du congrès se tiendra également une "exposition vivante", un espace dédié à la valorisation des actions locales. Il permettra notamment d’informer les congressistes sur les actions concrètes menées et mises en place par des communes, des acteurs du monde civil, des associations, le Pays et l’Etat à travers plusieurs thèmes. 

"Engagement et proximité", un projet de loi pour faciliter le mandat des maires

Sébastien Lecornu, ministre de la Cohésion des territoires, a présenté le 17 juillet dernier au conseil des ministres un projet de loi visant à faciliter l'exercice du mandat des maires, et à favoriser également l'engagement citoyen. Le texte prévoit notamment un droit à la formation sur la gestion des finances locales en début de mandat pour les élus, une revalorisation de l'indemnité des maires des petites communes jusqu’à 3500 habitants portée à 1 660 euros (soit 199 112 fcfp), ou encore 10 jours de congés (sans solde) accordés aux salariés pour faire campagne aux municipales, conjugué à la prise en charge des frais de garde des enfants lors des réunions obligatoires.

"Le ministre doit justement nous faire un compte-rendu de ce projet de loi pendant le congrès", a indiqué Frédérix Teriiatetoofa, 2e vice-président du SPCPF. "Il n'y aura pas de revendications particulières à faire sur le sujet puisque tout a déjà été abordé lors du congrès de l'année dernière."

De son côté un cadre du SPCPF indique que "ajustements devront surement être apportés pour l'application de cette loi sur le territoire."


Rédigé par Désiré Teivao le Vendredi 26 Juillet 2019 à 16:32 | Lu 1185 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués